Le second quinquennat d'Emmanuel Macron

"Redevenir frères d'armes" : l'appel de Macron à Biden depuis la Maison Blanche

V. Fauroux
Publié le 1 décembre 2022 à 16h31
JT Perso

Source : TF1 Info

Emmanuel Macron a été accueilli ce jeudi matin à la Maison Blanche par son homologue américain Joe Biden.
Le président français a eu droit à tout l'apparat associé à une visite d'État : coups de canon et hymnes nationaux avant un dîner de gala ce soir.

C'est en grande pompe qu'Emmanuel Macron a été reçu ce jeudi par Joe Biden et son épouse Jill pour une visite d'État qui doit normalement aborder la question difficile des projets de relance industrielle américains, jugés "agressifs" par Paris. Accompagné de sa femme Brigitte, le président français a été accueilli à la Maison Blanche peu après 09 h 20 (heure locale) par son homologue américain sur le perron du bâtiment de l'exécutif américain.

Coups de canon et hymnes nationaux à son arrivée, réunion au coin du feu dans le Bureau ovale, conférence de presse commune et dîner de gala : Emmanuel Macron a droit à tout l'apparat associé à une visite d'État. Il est le premier à qui le président américain réserve un tel traitement depuis son investiture en janvier 2021. L'octogénaire démocrate veut, après les convulsions de la présidence de Donald Trump, resserrer les liens avec les partenaires traditionnels des États-Unis, dont leur "plus vieil allié", la formule consacrée à Washington pour désigner la France.

Les États-Unis ne pourraient pas demander de meilleur partenaire avec qui travailler que la France.

Joe Biden

Le président américain a d'ailleurs salué, en français, les valeurs de "liberté, égalité et fraternité" chers à la France. "Les États-Unis ne pourraient pas demander de meilleur partenaire avec qui travailler que la France", a affirmé Joe Biden lors d'une brève déclaration aux côtés du président français, en soulignant que l'alliance avec la France demeurait "essentielle" à la stabilité dans le monde.

De son côté, Emmanuel Macron a estimé que la France et les États-Unis devaient "redevenir frères d'armes", face à la guerre en Ukraine et aux "crises multiples". Les deux pays "sont les alliés les plus solides, car cette amitié est enracinée à travers les siècles", a assuré le dirigeant français.

Lire aussi

Cela n'avait pourtant pas très bien commencé entre Joe Biden et son homologue français. En septembre 2021, les États-Unis avaient annoncé une spectaculaire nouvelle alliance militaire avec le Royaume-Uni et l'Australie, AUKUS, soufflant à la France un énorme contrat de sous-marins avec Canberra. Le président américain, sans revenir le moins du monde sur le fond de la décision, avait reconnu une "maladresse". Il a depuis tout fait pour apaiser Emmanuel Macron, un processus qui, selon les analystes, culmine dans cet accueil solennel à Washington.

Ce qui ne veut pas dire que tout est rose : le président français a déploré mercredi sur un ton particulièrement offensif les décisions économiques "super agressives" pour les entreprises européennes de son homologue américain. Les États-Unis et l'Union européenne "ne sont pas sur un pied d'égalité" à cause des subventions américaines prévues dans le grand plan climat du président démocrate, qui favorisent les produits "made in USA", a-t-il de nouveau regretté jeudi, interviewé par ABC.


V. Fauroux

Tout
TF1 Info