Un épais nuage de poussière du Sahara s'est produit mardi à Athènes et dans d'autres régions de la Grèce.
Cela a donné lieu à un spectacle impressionnant sur la capitale grecque, parant la ville d'un voile orangé
Ce spectacle reste toutefois assez courant.

C'est un phénomène météorologique donne toujours lieu à des images impressionnantes. Un épais nuage de poussière du Sahara s'est formé mardi à Athènes et dans d'autres régions de la Grèce. "Il s'agit du plus sérieux épisode de concentration de poussière et de sable transférées du Sahara depuis les 21 et 22 mars 2018 quand d'épais nuages avaient alors envahi surtout l'île de Crète", a indiqué Kostas Lagouvardos, directeur de recherches météorologiques à l'Observatoire de la capitale grecque.

Ces nuages, donnant au ciel en fin d'après-midi une couleur jaune-orange, sont le résultat de forts vents du sud qui ont soufflé ces derniers jours, essentiellement dans le sud du pays, transférant la poussière et le sable du Sahara. "Des averses de boue sont attendues principalement dans le nord et l'ouest du pays", selon la météo, qui prévoit une réduction du phénomène mercredi. De manière générale, le phénomène touche davantage l'Attique, c'est-à-dire la région d'Athènes, le Péloponnèse et la Crète et les îles de Cyclades en mer Égée.

Vue d'Athènes depuis les hauteurs de la ville.
Vue d'Athènes depuis les hauteurs de la ville. - Angelos TZORTZINIS / AFP
Un couple surplombe la capitale grecque envahie par le nuage de sable.
Un couple surplombe la capitale grecque envahie par le nuage de sable. - Angelos TZORTZINIS / AFP

Les personnes les plus fragiles, souffrant de problèmes respiratoires, "devraient éviter de sortir", ont prévenu les autorités. La Grèce avait été frappée depuis fin mars par deux épisodes similaires, apparus dans d'autres pays européens comme la Suisse ou la France, rendant l'air difficilement respirable pour de nombreuses personnes. 


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info