Guerre en Ukraine : Izioum, nouveau théâtre d'exactions russes ?

Guerre en Ukraine : au cœur des villages repris aux Russes

Publié le 22 septembre 2022 à 20h24, mis à jour le 23 septembre 2022 à 1h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

En Ukraine, en reculant, l'armée russe laisse derrière elle des villes et villages abandonnés, dévastés.
Des localités qui vont faire l'objet d'une inspection attentive des autorités ukrainiennes.
On en compte plus de 400 dans les vastes territoires repris.

Volodymyr est un habitant de Velyka Komyshuvakha. Accompagné de nos reporters, il découvre ce qu'il reste de sa maison. Les occupants s'y étaient installés et pas un pan de mur n'a été épargné par la bataille. Il en est quitte pour sauver ce que les fuyards n'ont pas volé, un petit poste de télévision et une canne à pêche. Comme les autres habitants du hameau, il tente de récupérer ce qu'ils peuvent.

Seulement voilà, là-bas comme ailleurs, pas une habitation n'a résisté à la guerre. Plusieurs villages de la région d'Izioum portent les stigmates de bombardements systématiques. Des villages fantômes, où une autre question se pose. Où sont passés les voisins qui n'avaient pas été évacués avant l'arrivée des Russes ?

À Kamianka, bourgade de 1 200 habitants avant la guerre, la population a presque entièrement disparu. Des adolescents reviennent pour la première fois dans ces lieux. Ils admettent ne pas savoir où les gens sont passés. Ils connaissent l'existence de centaines de tombes anonymes près d'Izioum. Il se peut que certains villageois s'y trouvent selon eux.

D'une ruine à l'autre, personne ne répond. Il est impossible d'ailleurs d'aller frapper aux portes. Bombes et roquettes non explosées peuvent s'activer à chaque pas. Un survivant a surgi, un résident de Kamianka resté terré chez lui pendant toute l'occupation russe. L'homme évoque des enterrements de corps à la va-vite.

TF1 | Reportage M. Scott, F. Petit, G. Haurillon.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info