VIDÉO - Ukraine : à Avdiivka, des forces ukrainiennes en difficulté face au déploiement de nouvelles unités russes

par A. Lo.
Publié le 10 décembre 2023 à 18h25

Source : TF1 Info

À Avdiivka, où les combats se concentrent en Ukraine depuis octobre, les troupes ukrainiennes sont en difficulté.
Si les pertes russes sont lourdes, Kiev pourrait perdre le contrôle de la ville, faute de munitions.
Une mauvaise nouvelle, alors que le soutien à l'Ukraine se fragilise, notamment aux États-Unis.

L'Ukraine va-t-elle perdre Avdiivka ? Cette ville de l'est du pays concentre la plupart des combats entre les forces russes et ukrainiennes depuis octobre. Sa défense, à la fois stratégique et symbolique, est néanmoins couteuse pour Kiev. Dans un reportage au Times, des soldats rapportent qu'Avdiivka va "s'effondrer de manière imminente" sans une nouvelle livraison d'armes de la part des Occidentaux. 

Des unités ukrainiennes peu à peu décimées

À court de munition, les soldats ukrainiens en première ligne sont paralysés dans leur tentative de repousser les soldats russes et les unités sont peu à peu décimées. "Nous étions 75 et maintenant, on est 14 ici. En face, ils sont 200 ou 300. Vous voyez ce qu'il se passe ici ? Ils viennent tout détruire", témoigne un soldat dans une vidéo postée ce dimanche 10 décembre dans la matinée sur les réseaux sociaux.

Alors que l'avancée des combats est scrutée chaque jour, le point du 9 décembre montrait une forte progression de la part de l'armée russe dans les environs. Les soldats russes semblent vouloir encercler la ville d'Avdiivka pour couper toutes les lignes d'approvisionnement. Si les Ukrainiens continuent de défendre la ville, ils paraissent avoir beaucoup de mal à résister.

Ils doivent notamment faire face à des forces russes toujours plus nombreuses. Selon un porte-parole des forces de défense ukrainiennes, de nouvelles unités russes vont être déployées dans les environs de la ville pour soutenir les combats. C'est le cas des "Storm Z", composés d'anciens prisonniers. En tout, 40.000 soldats russes combattraient à Avdiivka actuellement.

Un redéploiement militaire pour un objectif politique

Ce nouveau déploiement n'empêche pas non plus les lourdes pertes, côté russe. "L'ennemi subit des pertes importantes : si l'on compte, en moyenne, environ 300 à 400 personnes par jour", a estimé le colonel Oleksandr Shtupun, porte-parole du groupe des forces ukrainiennes Tavriisk. Au mois de novembre, ce sont 11.000 soldats russes qui auraient trouvé la mort sur cette ligne de front de l'est. Or, pour le renseignement britannique, "les lourdes pertes sont en grande partie causées par l'offensive russe contre la ville d'Avdiivka dans le Donbass". 

Le redéploiement important, malgré ces pertes, pourrait s'expliquer par un objectif politique. Selon l'Institut d'études de la guerre (ISW), "le fait que les forces russes aient cherché à poursuivre leurs opérations offensives dans les conditions météorologiques les plus difficiles de l'année, suggère qu'elles sont sous pression pour maintenir l'initiative avant les prochaines élections présidentielles de mars 2024". Vladimir Poutine, qui vient d'annoncer sa candidature à ces élections, aurait mis la pression sur ses troupes pour obtenir une victoire toute symbolique avant qu'il soit renouvelé à la tête de la Russie.

Toujours d'après l'ISW, la Russie maintient d'autant plus la pression que les conditions météorologiques et le gel pourraient profiter plutôt aux Ukrainiens. Ils "semblent profiter de cette période de conditions météorologiques difficiles et des opérations offensives russes en cours pour établir et consolider des positions défensives, conservant ainsi des effectifs et des ressources pour de futurs efforts offensifs", note encore l'ISW. Le défi s'annonce néanmoins extrêmement difficile pour les Ukrainiens.


A. Lo.

Tout
TF1 Info