En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

"C'est dégueulasse, c'est répugnant" : le député européen Bernard Guetta dénonce l'attitude de Poutine sur LCI

V. Fauroux
Publié le 25 février 2022 à 20h58
JT Perso

Source : TF1 Info

Au deuxième jour d'une invasion de l'Ukraine déclenchée par Vladimir Poutine, le maître du Kremlin poursuit son offensive.
Objectif : faire tomber la capitale Kiev et obtenir un changement de régime.
Une attitude jusqu'au-boutiste jugée "répugnante" par l'eurodéputé Bernard Guetta, invité de 24H Pujadas.

Alors que les premières unités de troupes russes sont entrées ce vendredi dans les quartiers nord de Kiev, y faisant de premiers morts, les forces ukrainiennes sont bien décidées à les affronter, infligeant des pertes aux envahisseurs, selon le Pentagone. Mais le maître du Kremlin semble résolu à poursuivre son offensive et obtenir un changement de régime en Ukraine, qualifiant même les membres de l'équipe du président Volodymyr Zelensky de "drogués" et de "néonazis". "Prenez le pouvoir entre vos mains", a-t-il lancé à l'adresse des militaires ukrainiens. "Il me semble qu'il sera plus facile de négocier entre vous et 

moi", a-t-il ajouté. 

Invité de 24H Pujadas sur LCI, le député européen Bernard Guetta, spécialiste en géopolitique, y voit une énième fourberie de la part de Poutine. "Il veut que les militaires prennent le pouvoir, non pas parce que le président ukrainien est un néonazi", dit-il, ajoutant que "c'est une abomination de dire une chose pareille", mais "plus simplement parce que Zelensky est le fruit du suffrage universel, de la démocratie ukrainienne".

Lire aussi

Au-delà de la pure stratégie militaire, l'eurodéputé du groupe Renaissance s'emporte en voyant les images d'un enfant disant qu'il ne veut pas mourir. "J'ai eu les larmes aux yeux", dit-il la gorge nouée. "Mais pourquoi devrait-il mourir cet enfant ?", s'interroge-t-il ensuite, avant de qualifier Poutine "d'assassin". "Il écrase ce pays sous les bombes parce qu'il veut le reconquérir, mais c'est une abomination", s'insurge Bernard Guetta. 

Et de poursuivre, sans mâcher ses mots : "Nous sommes au 21ᵉ siècle, au cœur de l'Europe et ce type-là qui dit 'les néonazis', qui accuse un gouvernement légal de prendre sa propre population en bouclier parce que lui Poutine envahit le pays et le bombarde, c'est dégueulasse, c'est répugnant"


V. Fauroux

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info