Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : ce qu'a annoncé Joe Biden

Publié le 24 février 2022 à 21h04, mis à jour le 25 février 2022 à 1h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Lors d'une allocution à la télévision, le président américain Joe Biden a annoncé une série de sanctions économiques et des restrictions à l'encontre de la Russie. Comment ces mots peuvent-ils être suivis d'actes concrets ?

Joe Biden a une fois de plus rappelé qu'il n'y aurait pas d'implication militaire directe des Etats-Unis sur le sol ukrainien. Il n'y aura pas de soldats américains envoyés à Kiev, mais le président américain a toutefois rappelé qu'il allait envoyer de nouvelles troupes en Europe parce que l'urgence pour lui, c'est de défendre les membres de l'Otan, notamment les pays qui se trouvent tout près de la frontière avec l'Ukraine.

D'un point de vue purement diplomatique, Joe Biden a aussi rappelé qu'aujourd'hui, il n'y avait pas de dialogue possible, pas de communication possible avec son homologue russe. Il a d'ailleurs tenu à préciser qu'il fallait désormais traiter Vladimir Poutine en paria, au sein de la communauté internationale.

Les sanctions économiques annoncées vont à la fois toucher le système financier, le système monétaire, le système bancaire de la Russie, les avoirs détenus aux Etats-Unis, les élites russes et les exportations technologiques. Elles vont être mises en œuvre rapidement. Toutefois, il faut noter qu'il n'y a pas d'exclusion du système Swift. Cela veut dire que la Russie ne sera pas totalement coupée du système financier international. C'est une petite surprise, mais il semble qu'il n'y ait pas eu de consensus au sein des alliés sur ce point. À travers ces sanctions dévastatrices, il a essayé de démontrer qu'il est allé le plus loin possible dans la communauté internationale, avec l'accord de ses alliés.

T F1 | Duplex A. Monnier


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info