Ukraine : une guerre partie pour durer

À Odessa, la guerre du blé se joue

Publié le 24 mai 2022 à 15h30, mis à jour le 24 mai 2022 à 15h41
JT Perso

Source : LCI MIDI

Odessa est un port stratégique et c'est pour cela que Vladimir Poutine la convoite tant.
Le marché peut-il résister longtemps au blocage de la logistique ukrainienne ?

Odessa fait partie des objectifs de Vladimir Poutine. Pour cause, c'est une ville portuaire stratégique, car de là part l'essentiel des exportations de céréales pour le reste du monde. Et depuis le début de la guerre, beaucoup de pays sont affectés par le blocage de la logistique ukrainienne. On compte notamment l’Égypte, le Maroc, la Tunisie ou encore la Libye.

Face à cette situation, certains pays tentent de produire eux-mêmes leur blé. Selon Arthur Portier, consultant Agritel, "on ne peut pas produire du blé partout pour des raisons pédoclimatiques". Par ailleurs, même si le port rouvre, remettre tout en marche prendra du temps. Le consultant d'Agritel estime que le marché ne pourra probablement pas y résister, aussi bien sur l'aspect temporel que financier.

"Au regard des événements climatiques qui se jouent actuellement chez les principaux exportateurs, notamment au Canada, en Europe de l'Ouest avec la sécheresse et aux États-Unis, on a une offre de plus en plus restreinte. La demande se concentre vers ces principaux exportateurs. Le temps est relativement court pour la demande mondiale qui se rabat vers de différentes origines. Et dans ce contexte-là, on a véritablement du souci à se faire pour la sécurité alimentaire au niveau mondial", s'inquiète-t-il.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info