Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

VIDÉO - Canons Caesar français : comment l'armée ukrainienne les utilise

TF1 | Reportage Michel Scott, Antoine Pocry, Lucas Lassalle
Publié le 17 juin 2022 à 10h29
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Depuis kiev jeudi, Emmanuel Macron a annoncé que la France allait livrer à l'Ukraine six nouveaux canons Caesar, en plus des 12 déjà fournis.
Des armes réputées pour leur précision que nos équipes ont pu observer sur le terrain.

C'est une arme réputée pour sa précision et son efficacité. En déplacement à Kiev jeudi, Emmanuel Macron a annoncé la livraison à l'armée ukrainienne de six canons Caesar supplémentaires. "Au-delà des 12 Caesar déjà livrés, j'ai pris la décision de livrer six Caesar additionnels" a annoncé le président Français après un entretien avec son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, le chancelier allemand Olaf Scholz, le président Italien Mario Draghi et le Roumain Klaus Iohannis. 

Rapidité et mobilité

Le canon automoteur Caesar est notamment engagé dans le Donbass depuis trois semaines. Des envoyés spéciaux de TF1 sur place ont pu le voir à l'œuvre sur le front. Ce jour-là, les militaires ukrainiens, formés il y a un mois en France à son maniement, visent une cible russe, située à 40 kilomètres de là. Et avant même que l'obus de 155 millimètres n'atteigne sa cible, cinq autres ont pu être tirés. "On est resté une semaine en France pour se former. Maintenant, on peut l'utiliser avec un bon niveau d'efficacité. Et le canon donne de bons résultats", affirme Glib, chef d'unité, dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article.

Lire aussi

"Le système nous donne de l'avantage en termes de rapidité. L'ennemi n'a pas le temps de nous localiser et de nous viser", explique un autre militaire ukrainien. Avec son équipe, il peut changer la position du canon embarqué sur un camion en quelques secondes pour éviter tout tir de réplique. Une efficacité qui peut faire la différence sur le terrain : selon l'armée ukrainienne, pour l'instant, le bilan pour les Caesar français s'établit à une centaine de cibles russes détruites, et notamment des postes de commandement, des camps retranchés, des pièces d'artillerie, des chars et des véhicules blindés.

Les canons automoteurs, livrés à l'Ukraine, ont été légèrement modifiée pour les rendre compatibles avec les systèmes de commandement. Une aide précieuse, mais pas suffisante pour Kiev. L'état-major réclame en effet une hausse de l'aide occidentale pour rééquilibrer le rapport de forces avec les Russes, qui disposent, dans le Donbass, d'une puissance de feu encore supérieure à l'armée ukrainienne.

Une situation de "plus en plus difficile"

Volodymyr Zelensky a ainsi profité de sa rencontre avec ses homologues européens pour réitérer ses demandes "de nouvelles livraisons, avant tout des armes lourdes, de l'artillerie réactive moderne (et) des systèmes de défense antiaériens" pour faire face à la progression de l'armée russe dans le Donbass. "Chaque jour qui passe de décisions retardées ou ajournées (sur les livraisons d'armes) correspond  à la possibilité pour les militaires russes de tuer les Ukrainiens ou de détruire nos villes", a-t-il indiqué face à la presse.

Les combats se concentrent, depuis plusieurs semaines, sur les villes de Severodonetsk et Lyssytchansk, deux communes voisines et hautement stratégiques pour le contrôle du bassin minier du Donbass. Jeudi, le maire de Severodonetsk, Oleksandr Striouk a ainsi affirmé que la situation "est de plus en plus difficile tous les jours, les Russes amènent de plus en plus d'armes dans la ville et essaient d'attaquer depuis plusieurs directions". 


TF1 | Reportage Michel Scott, Antoine Pocry, Lucas Lassalle

Tout
TF1 Info