Le village de Bilohorivka, dans la région de Louhansk, a été bombardé massivement.
Les images, diffusées sur les réseaux sociaux, témoignent d'une puissance de feu et d'une tactique similaire à celles utilisées sur de précédents territoires.
Si l’armée russe déclare avoir "complètement libéré Bilohorivka", du côté de Kiev, la situation demeure "sous contrôle".

Alors que l’Ukraine, en manque d’hommes et de munitions, est sous pression sur une très large partie du front, la Russie poursuit son offensive par le Nord. Le village de Bilohorivka est massivement bombardé par l'artillerie russe. Les images de l’attaque prises dans la soirée du 21 mai et diffusées sur LCI (vidéo en-tête de cet article) attestent d'une terrible puissance de feu.

Les bombes russes se succèdent, les explosions s'enchainent, illuminant le ciel et laissant après elles des panaches de fumée. Bilohorivka fait les frais d'une tactique de bombardement massive consistant à raser entièrement ce territoire. Ce petit village subit le même acharnement que la ville de Tchassiv Yar, où les frappes ont tout dévasté.

L’armée russe a "complètement libéré Bilohorivka et a pris des lignes et des positions plus avantageuses", s'est félicité le ministère de la Défense russe dans un message publié sur Telegram. Néanmoins, le média ukrainien, le Kyiv independent, affirmait le même jour que les troupes ennemies tentaient de prendre d'assaut le village de Bilohorivka. "Il y a maintenant une escalade en direction de Bilohorivka mais nos forces contrôlent la situation", a assuré le gouverneur de la région de Louhansk. Artem Lysohor à Radio Free Europe/Radio. 


Axel JUIN

Tout
TF1 Info