Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : lourd bilan à Kharkiv après les bombardements

Publié le 1 mars 2022 à 20h03
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les bombardements sur Kharkiv ont été qualifiés de crimes de guerre par le président ukrainien.
Le bilan fait état d'au moins 18 morts et de dizaines de blessés.
La Place de la Liberté a été visée ce mardi et les dégâts sont impressionnants.

Les bombardements ont repris de plus belle ce soir à Kharkiv. Ils visent notamment l'aéroport. Ce matin, ils ciblaient le centre-ville. Une frappe a été filmée par les caméras de vidéosurveillance de la ville. Elle a visé au petit matin la Place de la Liberté. Le bâtiment de la préfecture de région est éventré. Les premiers sont arrivés sur place effrayés. À l'intérieur, les secouristes ont extrait les corps de dix victimes et soigné plus de vingt blessés, tous des civils.

Dans une vidéo, Oleg Sinegoubov, gouverneur de la région de Kharkiv, explique : "Poutine n'a plus d'autres choix que d'agir de façon aussi vicieuse et de commettre ces crimes de guerre, parce que notre armée est forte et que nous gardons nos positions".

Kharkiv, avec 1,4 millions d'habitants, est un lieu stratégique pour les Russes. Proche de la frontière, elle est située sur l'un des axes reliant la Russie à Kiev. Alors, depuis trois jours, la ville subit les tirs de l'artillerie ainsi que les bombardements. Et les cibles ne sont pas que militaires. Ce mardi après-midi, une nouvelle frappe a grandement endommagé un hôpital et des immeubles d'habitation. Un bilan fait état de huit morts et six blessés.

Hagards, des habitants qui n'ont pas fui Kharkiv sortent de chez eux. Et ceux dont les immeubles sont indemnes refusent de sortir. Ce soir, plus personne ne se sent en sécurité nulle part. Une nouvelle nuit d'angoisse commence pour les habitants de la deuxième ville d'Ukraine.

T F1 | Reportage T. Malandrin, A. Bourgeois.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info