En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : plus de 800 manifestants contre le conflit arrêtés en Russie

Maxence GEVIN
Publié le 13 mars 2022 à 19h09
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Plus de 800 personnes manifestant contre la guerre en Ukraine auraient été interpellées dimanche à travers 37 villes de Russie.
Des interpellations brutales ont eu lieu à Moscou et Saint-Pétersbourg.

Le Kremlin ne desserre pas l'étau. Alors que la guerre en Ukraine se poursuit, plus de 800 personnes ont été arrêtées dimanche en Russie lors de manifestations contre le conflit. Selon l'ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations, ces défilés ont eu lieu dans 37 villes russes. Plusieurs interpellations brutales ont également été effectuées à Moscou et à Saint-Pétersbourg, rapporte l'AFP. 

Dans la capitale, quelques dizaines de personnes se sont rassemblées sur la place du Manège, près du Kremlin. Au moins 100 manifestants et un journaliste ont été emmenés par des policiers, dont certains avaient tracé la lettre "Z" sur leurs casques, signe de reconnaissance exprimant un soutien aux soldats russes déployés en Ukraine. "La paix dans le monde !", a scandé une femme alors qu'elle était entraînée de force par deux agents. Selon le ministère de l'Intérieur, près de 300 personnes avaient été interpellées à Moscou pour "différentes violations de l'ordre public"

Près de 15.000 arrestations depuis le début du conflit

Dans la seconde ville du pays, les mouvements d'opposition se sont faits plus discrets, face notamment aux nombreux autocars de police déployés. Au moins 156 personnes y ont tout de même été interpellées dans la journée. Certains se sont contentés d'actions symboliques. Kristina, 20 ans, était par exemple venue vêtue d'une veste bleue et d'un chapeau jaune, les couleurs de l'Ukraine. Il s'agissait de "protester d'une façon ou d'une autre", témoigne-t-elle. "Bien sûr que c'est effrayant de sortir (manifester). Tout le monde est emmené, plusieurs de mes amis ont été arrêtés, d'autres ont été virés de l'université", a-t-elle ajouté.

Lire aussi

Malgré l'interdiction instaurée par les autorités, des pacifistes se rassemblent quotidiennement en Russie pour dénoncer l'intervention militaire en Ukraine. Bien que leur nombre soit limité, la simple tenue de ces rassemblements est notable, tant la répression est forte. En tout, depuis le 24 février, date du début de l'invasion, au moins 14.700 personnes ont été interpellées en Russie lors de manifestations contre le conflit, selon OVD-Info. 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info