Guerre en Ukraine : le conflit s'enlise

Pourquoi les États-Unis accusent la Russie de ne pas respecter un traité nucléaire les liant ?

par A. Lo.
Publié le 1 février 2023 à 11h31
JT Perso

Source : TF1 Info

Les États-Unis ont affirmé mardi que la Russie ne respectait pas le traité New Start.
Cet accord est le dernier qui lie les deux pays vers un désarmement nucléaire.
Or Washington accuse Moscou d'avoir suspendu des inspections et annulé des pourparlers prévus dans le cadre de cet accord.

À trois ans de son échéance, le traité New Start pourrait-il déjà être caduque ? Ce 31 janvier, les États-Unis ont en tout cas affirmé que la Russie ne respectait pas certains termes de cet accord de désarmement nucléaire qui lie les deux pays, alors même que leurs relations bilatérales sont au plus bas depuis le début de la guerre en Ukraine.

Des inspections qui ne sont plus organisées

En cause, des inspections et des pourparlers prévues par l'accord qui auraient été suspendues par Moscou. L'an dernier, Moscou avait effectivement annoncé reporter une réunion prévue fin novembre entre Russes et Américains sur les inspections dans le cadre du traité, accusant Washington d'"hostilité" et de "toxicité". La dernière réunion de cette commission consultative remonte à octobre 2021.

"La Russie ne respecte pas l'obligation que lui impose le traité New Start de faciliter les activités d'inspection sur son territoire", a reconnu un porte-parole du département d'État, répondant à une interrogation portée par les représentants républicains auprès du chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

Pour autant, Washington s'est abstenu d'accuser Moscou d'avoir étendu son arsenal nucléaire au-delà des limites convenues. Cet accord, héritier d'un traité de réduction des armes stratégiques négociés entre les États-Unis et l'Union soviétique dans les années 1990, limite les arsenaux des deux pays à un maximum de 1550 ogives déployées de part et d'autre. Il fixe aussi le nombre maximum de lanceurs et bombardiers lourds à 800.

Lire aussi

Selon le porte-parole du département d'État, la Russie dispose "d'une voie toute tracée pour revenir à une conformité totale". Ce traité est le dernier accord bilatéral du genre liant les deux puissances. Signé en 2010, il avait été prolongé de cinq ans, jusqu'en 2026, par le président Joe Biden, juste après son élection en janvier 2021.


A. Lo.

Tout
TF1 Info