Samedi soir, le congrès américain a voté une enveloppe de 61 milliards de dollars pour aider l'Ukraine.
Une aide attendue depuis des mois par Kiev et saluée par les pays de l'Otan.
Mais peut-elle changer la donne sur le terrain ?

"Un rendez-vous avec l'Histoire" : voici comment Joe Biden a défini le vote du Congrès américain qui prévoit une aide de 61 milliards de dollars en faveur de l'Ukraine. "Comme le dit ce vieil adage militaire, nous préférons envoyer des munitions sur la zone de conflit plutôt que nos gars, nos troupes", a indiqué Mike Johnson, le président de la chambre des représentants à l'issue du vote.

Il nous faut des obus, nous pourrons alors faire notre travail parce qu'en termes de force de frappe, l'ennemi a largement l'avantage
Commandant "Barista", chef d'unité d'artillerie ukrainien

Aussitôt, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a réagi : "cette aide va sauver des vies", a-t-il lancé. Dans le détail, comment cette enveloppe sera-t-elle utilisée ? "Ça comprend d'abord une aide à l'armement. Fournir des armements à l'Ukraine, notamment des missiles à longue portée, des avions. C'est un stock effectivement, qui n'est pas récent, mais qui peut être d'une grande utilité sur le terrain. Il ne faut pas sous-estimer la qualité de ces armements", analyse Patrick Martin-Genier, expert en géostratégie internationale. 

Pour autant, des images tournées ce jeudi à Tchassiv Iar, dans l'est de l'Ukraine, montrent un char hors d'âge et des soldats ukrainiens qui alertent une fois de plus sur l'urgence qu'il y a à leur envoyer des armes. "La situation est ingérable. C'est triste pour les gars dans les tranchées. On n'a rien. Ça ne peut pas marcher comme ça. Il nous faut des obus, alors on pourra faire notre travail parce qu'en termes de force de frappe, l'ennemi a largement l'avantage", déplore le commandant "Barista", chef d'unité d'artillerie dans la vidéo de TF1 ci-dessus.

L'aide américaine servira aussi à payer les soldats. De quoi remonter le moral des troupes. Si le Congrès a fini par voter cette aide, c'est aussi parce qu'une partie des 61 milliards servira à financer la production de nouvelles armes américaines. Le Sénat doit voter ce mardi 23 avril, et ce devrait être une formalité. Les États-Unis promettent des livraisons très rapides. 


V. F | Reportage TF1 : Frédérique Agnès et Bruno Poizeul

Tout
TF1 Info