En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

VIDÉO - Guerre en Ukraine : un enfant de 11 ans parcourt 1000 km pour se réfugier en Slovaquie

La rédaction de TF1info | Reportage Laurent Hauben
Publié le 7 mars 2022 à 15h06
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Un enfant de 11 ans a traversé le pays seul pour fuir le conflit, en partant de Zaporijjia, dont la centrale nucléaire est tombée aux mains des Russes vendredi.
Le jeune garçon "a gagné le cœur de tous avec son sourire, son courage et sa détermination, digne d'un vrai héros", a salué la police slovaque.

C'est tout seul qu'il est arrivé au poste-frontière slovaque, après un long périple : un garçon ukrainien de 11 ans, bien emmitouflé, sourit sur une photo qui a immortalisé son arrivée, comme le montre la vidéo du 13H de TF1 en tête de cet article. Il a atteint la Slovaquie samedi avec juste un sac à dos, un sac en plastique, son passeport et un numéro de téléphone écrit sur la main, a annoncé dimanche la police slovaque. Elle ne connaît pas son prénom, mais sait seulement que la mère de l'enfant l'a déposé dans un train à 1000 km de là, à Zaporijjia, dans l'est ukrainien. 

La ville compte notamment une centrale nucléaire, la plus grande d'Europe, occupée depuis vendredi par les forces russes, accusées par Kiev d'avoir provoqué un incendie par des frappes d'artillerie et failli ainsi provoquer une catastrophe, ce que nie Moscou. Comme ce jeune garçon, des centaines de milliers de réfugiés affluent aux frontières de l'Ukraine : depuis le début de l'offensive russe, le 24 février dernier, plus de 1,7 million de personnes ont fui le pays, selon l'ONU. Ce qui fait du conflit la crise de réfugiés "la plus rapide en Europe depuis la Seconde Guerre Mondiale", avait indiqué dimanche dans un tweet le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi.

"S'il vous plaît, sauvez nos enfants"

La Pologne accueille l'essentiel de ces réfugiés, soit environ un million de personnes, tandis que la Slovaquie dénombrait 128.169 personnes ayant fui l'Ukraine, soit 7,4% du total, selon le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR). Les parents du jeune garçon ont quant à eux dû rester en Ukraine : sa mère devait s'occuper de sa propre mère, handicapée. "Je suis très reconnaissante que l'on ait sauvé la vie de notre enfant. Dans votre petit pays, il y a des gens au grand cœur !", a remercié cette dernière, Yulia Pisetskaya, dans une vidéo postée sur Facebook. "S'il vous plaît, sauvez nos enfants et donnez-leur un abri", a-t-elle enjoint.

Lire aussi

La police a déclaré sur Facebook que le garçon "a gagné le cœur de tous avec son sourire, son courage et sa détermination, digne d'un vrai héros". Des volontaires locaux ont pris en charge le garçon, lui ont fourni de la nourriture et des boissons et ont contacté ses proches en Slovaquie, qui sont venus le chercher et l'ont emmené à Bratislava, la capitale, à l'extrême l'ouest du pays, loin de la guerre ukrainienne.


La rédaction de TF1info | Reportage Laurent Hauben

Tout
TF1 Info