VIDÉO - Emmanuel Macron en Israël : "La lutte doit être sans merci, mais pas sans règles"

par J.F.
Publié le 24 octobre 2023 à 13h34, mis à jour le 24 octobre 2023 à 16h57

Source : TF1 Info

Depuis Jérusalem, Emmanuel Macron a assuré que la lutte contre les terroristes du Hamas devait être "sans merci, mais pas sans règles".
Le président français a proposé que la coalition internationale qui lutte contre Daech "puisse aussi lutter contre" le mouvement palestinien.

Emmanuel Macron a essayé de respecter l'équilibre diplomatique qui était attendu de lui. Au cours d'une conférence de presse donnée en compagnie du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, le président de la République a rappelé "le droit légitime d'Israël à se défendre" après les attaques du Hamas qui "ne porte pas la cause palestinienne" qui "elle, doit être entendue avec raison". "Le Hamas est un groupe terroriste dont l'objectif même est la destruction d'Israël", "votre priorité et celle de toutes les démocraties est avec vous de vaincre ces groupes terroristes", a ajouté le chef de l'État, assurant que pour cela "la lutte doit être sans merci, mais pas sans règles".

"Nous sommes des démocraties qui luttons contre des terroristes, des démocraties donc qui respectent le droit de la guerre et assurent l'accès humanitaire" aux populations de Gaza, a précisé Emmanuel Macron. Il a rappelé que les démocraties "ne prennent pas pour cible les civils, ni à Gaza ni nulle part".

Une coalition internationale pour lutter contre le Hamas

Selon lui, alors que la bande de Gaza fait face depuis le 9 octobre à un "siège complet" de la part d'Israël, il est nécessaire de "rétablir l'électricité" dans les hôpitaux, sans qu'elle puisse être "utilisée pour faire la guerre". Emmanuel Macron a dit qu'il bâtirait des coopérations concrètes sur ce sujet dans les prochains jours. "Nous sommes prêts à apporter une aide concrète à toutes les populations", a-t-il assuré.

Pour démanteler le Hamas, le président français a proposé que la coalition internationale qui lutte contre Daech, dans laquelle la France est engagée en Irak et en Syrie, "puisse aussi lutter contre le Hamas". "Je propose à nos partenaires internationaux que nous puissions bâtir une coalition régionale et internationale pour lutter contre les groupes terroristes qui nous menacent tous", a-t-il déclaré.

Alors que la situation est très tendue à la frontière avec le Liban, le chef de l'État a aussi appelé "le Hezbollah, le régime iranien, les Houthis au Yémen" à "ne pas prendre le risque inconsidéré d'ouvrir de nouveaux fronts". Dans sa volonté d'équilibre, il a aussi mis en garde contre "les actes de quelques-uns à l'égard de civils palestiniens dont la violence menace de propager le feu à la Cisjordanie aussi". "La sécurité d'Israël ne peut être durable sans une relance décisive du processus politique avec les Palestiniens", a enfin insisté Emmanuel Macron.


J.F.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info