Quelle situation à l'hôpital al-Shifa après l'opération de deux semaines de l'armée israélienne ?

par F.Se avec AFP
Publié le 1 avril 2024 à 23h12

Source : TF1 Info

L'armée israélienne s'est retirée de l'hôpital al-Shifa de Gaza, après une offensive de deux semaines.
Tsahal affirme avoir éliminé 200 "terroristes", le Hamas parle de 300 morts.
Des témoins assurent que les chars israéliens ont roulé sur des corps en repartant.

Les soldats israéliens se sont retirés ce lundi 1ᵉʳ avril du complexe hospitalier d'al-Shifa à Gaza, après deux semaines d'opérations. Ils laissent derrière eux un paysage dévasté et des cadavres, selon un médecin de ce qui fut le plus grand hôpital du territoire palestinien.

 

Bâtiments détruits, calcinés ou aplatis, rues jonchées de décombres et gros monticules de sable : des images diffusées par les agences de presse montrent un paysage de dévastation dans le complexe hospitalier d'al-Shifa, dans le nord de la bande de Gaza. Il avait été pris d'assaut le 18 mars par l'armée israélienne, qui accuse le Hamas de s'en servir comme centre de commandement, une allégation démentie par l'organisation islamiste.

  

Ce lundi, les militaires israéliens ont annoncé la fin de cette opération, au cours de laquelle ils affirment avoir tué plus de 200 "terroristes" et trouvé de nombreuses armes. Un porte-parole de l'agence de défense civile de Gaza, dirigée par le Hamas, a fait état de 300 morts à l'intérieur et autour de l'hôpital durant l'opération israélienne. 

Les chars sont passés sur des corps
Un témoin à Gaza

Des médecins et civils présents dans le complexe ont déclaré à l'AFP qu'au moins 20 corps avaient été retrouvés, dont certains semblaient s'être fait rouler dessus par des véhicules militaires. Plusieurs ont été retrouvés près de l'entrée ouest du complexe, utilisée par l'armée au moment de son retrait ce lundi, d'après les mêmes sources. Un correspondant de l'AFP a vu près de l'entrée un corps décomposé portant des traces de pneus. "Les chars sont passés sur des corps", a dit un témoin qui a préféré taire son nom. 

L'armée israélienne n'a pas commenté ces allégations. Alliés historiques d’Israël, les États-Unis ont annoncé leur intention de demander "plus d'informations" au gouvernement israélien sur le sujet, jugeant "très préoccupants" les faits rapportés, s'ils étaient avérés. Les troupes israéliennes poursuivent en outre des opérations dans les secteurs des hôpitaux de Nasser et Al-Amal à Khan Younès dans le sud, selon le Hamas. L'hôpital al-Shifa avait fait l'objet d'une première opération en novembre dernier, au cours de laquelle l'armée israélienne a découvert des tunnels dont elle affirme qu'ils servaient de postes de commandement cachés au Hamas.


F.Se avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info