Un premier avion de rapatriement de ressortissants français a atterri jeudi soir à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle.
Il transportait 391 passagers, d'après le ministère des Affaires étrangères.

Le premier vol de rapatriement de Français en provenance de Tel Aviv a atterri jeudi peu après 21h à l'aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle. Ce "vol spécial" transportait 391 ressortissants français, d'après le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Ils ont été accueillis à la sortie de l'avion par la ministre des Affaires étrangères, Catherine Colonna, et le ministre des Transports, Clément Beaune. Pour la cheffe de la diplomatie française, "il était important que nous marquions notre solidarité avec nos compatriotes dans l'épreuve". Catherine Colonna a précisé que d'autres vols étaient prévus vendredi, samedi et dimanche. Elle se rendra en Israël dimanche.

"On s'est réveillés avec des sirènes et avec les impacts du Dôme de Fer, on ne comprenait pas trop, c'était irréel", explique une rapatriée dans la vidéo en tête de cet article. "On est content mais on ne peut se réjouir parce qu'il y a tellement de gens qui souffrent, des familles qui ont été endeuillées, des gens qui ont leur fils ou leur maris au front. On est content de rentrer et on se rend compte à quel point la liberté d'agir et d'être est importante", poursuit-elle.

Les vols suspendus depuis samedi

Des équipes médicales étaient également présentes à l'aéroport pour proposer une prise en charge aux rapatriés.

Les vols commerciaux Air France depuis Tel Aviv, suspendus depuis samedi, reprendront "si la situation sécuritaire le permet", a indiqué le ministre des Transports.

Parmi les plus de 1200 personnes qui ont été tuées dans l'attaque du Hamas, treize victimes étaient françaises, selon le dernier bilan donné par Emmanuel Macron dans son allocution en direct ce jeudi. 17 autres Français sont portés disparus.


JB avec AFP

Tout
TF1 Info