VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'ambassadeur israélien à l'ONU arbore une étoile jaune

par Y.R. avec AFP
Publié le 31 octobre 2023 à 9h03, mis à jour le 31 octobre 2023 à 9h47

Source : TF1 Info

L'ambassadeur israélien à l'ONU, Gilad Erdan, a accroché, lundi 30 octobre, une étoile jaune à sa poitrine devant le Conseil de sécurité.
Le représentant permanent d'Israël auprès des Nations unies a dénoncé le "silence" de l'organe face aux "atrocités" du Hamas.
"Certains d'entre vous ont oublié pourquoi cette organisation (l'ONU, ndlr) a été créée", a-t-il déploré.

Une image vaut mille mots. Pour dénoncer le "silence" du Conseil de sécurité, profondément divisé, qui n'a adopté aucune résolution sur la guerre Israël-Hamas après les attaques du 7 octobre, l'ambassadeur israélien à l'ONU, Gilad Erdan, a choisi de heurter les consciences. Le représentant permanent de l'État hébreu a accroché une étoile jaune sur sa poitrine, lundi 30 octobre, au cours d'une réunion du Conseil de sécurité, assurant qu'il la porterait "avec fierté" tant que l'organe exécutif ne condamnerait pas "les atrocités" perpétrées par le mouvement islamiste palestinien.

"Certains d'entre vous n'ont rien appris ces 80 dernières années. Certains d'entre vous ont oublié pourquoi cette organisation a été créée", a lancé l'ambassadeur d'Israël auprès des Nations unies. "Alors je vais vous le rappeler. À partir de ce jour, à chaque fois que vous me regarderez, vous vous rappellerez ce que cela signifie de rester silencieux face au mal."

Cet acte déshonore les victimes de l'Holocauste
Dani Dayan, président du mémorial de la Shoah à Jérusalem

"Comme mes grands-parents, et les grands-parents de millions de juifs, à partir d'aujourd'hui, mon équipe et moi porteront des étoiles jaunes", a cinglé Gilad Erdan, avant de se lever pour accrocher à son costume une étoile jaune frappée des mots "Never again" ("Plus jamais ça", en anglais), en référence à l'étoile imposée aux juifs par les nazis. "Nous porterons cette étoile jusqu'à ce que vous vous réveilliez et condamniez les atrocités du Hamas". Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, avait qualifié les événements du 7 octobre de "pire crime commis contre les juifs depuis l'Holocauste".

Une démarche vivement critiquée par Dani Dayan, le président de Yad Vashem, le mémorial israélien de la Shoah à Jérusalem. "Nous étions désolés de voir les membres de la délégation israélienne à l'ONU porter une étoile jaune. Cet acte déshonore les victimes de l'Holocauste ainsi que l'État d'Israël", a-t-il écrit sur X (ex-Twitter). "L'étoile jaune symbolise l'impuissance du peuple juif et sa dépendance envers les autres. Nous avons désormais un État indépendant et une armée forte. Nous sommes maîtres de notre propre destin. Aujourd'hui, nous accrocherons à notre boutonnière un drapeau bleu et blanc, pas une étoile jaune."

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exposé depuis deux semaines ses profondes divisions sur cette guerre et ses impacts, rejetant quatre projets de résolutions. Certains textes ont été bloqués notamment par les États-Unis, alliés d'Israël, parce qu'ils ne mentionnaient pas le droit d'Israël à se défendre. Un autre présenté par les Américains a été bloqué par la Russie et la Chine notamment parce qu'il ne réclamait pas clairement un cessez-le-feu. Face à cette impasse, l'Assemblée générale a pris le relais en adoptant vendredi à une large majorité une résolution non contraignante demandant une "trêve humanitaire immédiate", mais ne mentionnant pas le Hamas. Un texte alors qualifié d'"infamie" par l'ambassadeur Gilad Erdan.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info