Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : Washington dénonce une aide chinoise à la Russie

Publié le 14 mars 2022 à 15h17
JT Perso

Source : TF1 Info

Pékin et Washington entament des discussions à Rome dans une ambiance tendue.
Les Américains accusent Moscou d'avoir sollicité ses partenaires chinois, pour de l'aide militaire et économique.
Pékin réfute les allégations, mais refuse toujours de condamner l'offensive russe.

"Nous surveillons étroitement la mesure de laquelle la Chine fournit, d'une manière ou d'une autre, qu'elle soit matérielle ou économique, une assistance à la Russie". C'est ainsi que Jake Sullivan a mis la pression sur Pékin, lors d'une interview sur CNN, à la veille de ses entretiens avec un diplomate chinois. Ce conseiller de Joe Biden à la sécurité nationale rencontre, ce lundi à Rome, le plus haut responsable du Parti communiste chinois pour la diplomatie, Yang Jiechi. Alors que les États-Unis et l'Union européenne ont multiplié des sanctions contre la Russie, qui pourraient avoir un coût en retour pour les Occidentaux, Washington veut à tout prix éviter un rapprochement sino-russe.

"Ces derniers temps, les États-Unis propagent constamment de fausses nouvelles à l'encontre de la Chine", s'est borné à répondre un porte-parole de la diplomatie chinoise, alors que le New York Times venait de rapporter que la Russie a demandé formellement l'aide économique et militaire de la Chine. C'est précisément ce que Washington veut empêcher : que Vladimir Poutine trouve le moyen d'échapper aux effets des sanctions, qui constituent l'essentiel de la réponse occidentale à son invasion de l'Ukraine. "Il y aura absolument des conséquences en cas d'importantes actions visant à contourner les sanctions", a martelé Jake Sullivan à l'intention de Pékin.

Lire aussi

Depuis le début de l'offensive russe le 24 février dernier, le régime communiste chinois, privilégiant son amitié avec Moscou, s'est abstenu d'appeler Vladimir Poutine à retirer ses troupes d'Ukraine, ou même à qualifier l'opération d'invasion. Si elle apporte son aide à la Russie, prévient en substance Washington juste avant les pourparlers de Rome, la Chine ouvrira un nouveau front à la guerre économique qui vient de débuter.


Frédéric SENNEVILLE

Tout
TF1 Info