Guerre en Ukraine : pour les civils, la fuite ou le chaos

VIDÉO - Guerre en Ukraine : de retour d'Irpin, un soldat ukrainien surprend sa famille

Yohan ROBLIN
Publié le 5 avril 2022 à 9h15
JT Perso

Source : TF1 Info

Comme des milliers d'Ukrainiens, Yehor Soboliev s'est engagé pour défendre son pays face à l'invasion russe.
Cet ancien journaliste et député a participé à la libération d'Irpin, en banlieue de Kiev.
Le devoir accompli, il est parti retrouver ses proches à Lviv, sans qu'ils soient au courant de son arrivée.

La surprise puis le soulagement. Après des semaines de combats féroces et intenses, l'armée ukrainienne a repris Irpin aux forces russes, lundi 28 mars. Cette banlieue cossue de 60.000 habitants, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Kiev, a été défigurée par la guerre. La localité, tout juste libérée après avoir été sous le feu des bombes, est "à moitié détruite", a annoncé son maire, Oleksandre Markouchine, mercredi 30 mars. Sur place, les bâtiments sont éventrés, les rues sont jonchées de décombres et de corps. Au moins 200 habitants de cette petite cité ont été tués durant l'occupation russe.

Dans cet indescriptible chaos, où l'armée russe n'a laissé derrière elle que mort et désolation, des familles ukrainiennes séparées, exilées parfois à plusieurs centaines de kilomètres, se retrouvent après des semaines de hantise et de terreur. C'est le bonheur qu'a eu la famille de Yehor Soboliev. Parti défendre Irpin, où il s'est battu pendant deux semaines, cet ancien journaliste et député n'avait plus donné de nouvelles du front pendant quelques jours. Ses proches craignaient qu'il lui soit arrivé le pire. Sans prévenir, il est venu jusqu'à Lviv, où se trouve désormais sa famille, pour surprendre ses enfants. 

"Je suis revenu comme je vous l'avais promis"

Des retrouvailles que son épouse, la journaliste et animatrice Marichka Padalko, a partagé sur Instagram. Sur la vidéo, légendée "la première courte pause après Irpin", on voit l'ingénieur logiciel, doudoune noir et sac sur le dos, frapper à la porte de chez lui. Il prend soin de cacher l'œilleton avec sa main pour empêcher les occupants de le reconnaître. 

Lire aussi

Son fils de 15 ans, Mykhailo, ouvre alors la porte et, l'instant d'après, lui tombe dans les bras, dans un beau moment de complicité. Puis c'est au tour de ses filles en larmes, Maria et Kateryna, d'accourir vers leur père, rentré sain et sauf. "Tu m'as beaucoup manqué", dit l'une d'elles, ce à quoi Yehor Soboliev répond : "Je suis revenu comme je vous l'avais promis." Un moment heureux en famille qui, le temps d'une vidéo, fait oublier l'horreur et les atrocités de la guerre.


Yohan ROBLIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info