Verif'

Des chats désormais envoyés sur le front aux côtés des soldats ukrainiens ?

Publié le 4 décembre 2023 à 16h37

Source : Sujet TF1 Info

Alors que le conflit entre Kiev et Moscou s'enlise, on apprend que les troupes ukrainiennes bénéficient du renfort… de chats !
Les félins seraient déployés pour venir en aide aux militaires victimes d'invasion récurrentes de souris.
Si les rongeurs posent d'importants problèmes et que des chats sont parfois utilisés pour les chasser, il ne s'agit pas d'une pratique généralisée.

Malgré l'arrivée prochaine de l'hiver, les combats se poursuivent en Ukraine. Un conflit qui impliquerait désormais de nouveaux acteurs, si l'on en croit des informations relayées en ligne. Mettant en avant des éléments glissés dans la presse allemande, des internautes francophones expliquent que des chats sont à l'heure actuelle envoyés au front, aux côtés des soldats ukrainiens. Si ces animaux ne sont évidemment pas armés, leur mission serait de chasser un autre ennemi que les Russes : les souris. 

Des invasions de souris font le tour des réseaux sociaux

C'est sur le site du quotidien allemand Bild que l'on glane en premier lieu des informations sur le sujet. Ce dernier n'hésite pas à titrer que "l'Ukraine envoie des chats au front". Cependant, le contenu de l'article vient rapidement nuancer. Tout d'abord, il n'est nulle part fait mention d'une consigne officielle des autorités ukrainiennes ou du commandement militaire. Plusieurs exemples sont certes cités, mais on comprend qu'il s'agit avant tout d'initiatives individuelles, sous l'impulsion de groupes de soldats. 

Par ailleurs, il faut aussi noter que les félidés ne sont pas tout à fait au front. Ils suivent les militaires dans les zones de combats, à commencer par les tranchées, mais ne sont pas exposés en théories aux attaques ennemies. Et pour cause : leur mission n'est pas de s'en prendre aux assaillants russes, mais à des voisins d'une taille bien inférieure : les rongeurs. Souris et rats "perturbent le sommeil des soldats, les pincent dans leurs sacs de couchage et mangent tout ce qui leur tombe sous la dent, même l'équipement des troupes", note le journal allemand.

Ces derniers jours, une série de vidéos ont fait le tour des réseaux sociaux, illustrant ce nouveau problème sur la ligne de front. Parmi les séquences les plus relayées, il y a celle d'un soldat tenant une veste à la main et lorsqu'il la secoue de nombreuses souris en tombent et tentent de fuir frénétiquement.

Des reportages de médias ukrainiens se sont fait l'écho du problème, particulièrement marqué cette année. Des témoignages de soldats font froid dans le dos : ils expliquent que poser des pièges devient parfois inutile, tant le nombre de rongeurs est élevé. Des plans aériens réalisés avec un drone équipé d'une caméra thermique montre que les zones où sont stationnés les militaires sont souvent infestées. 

Les chats, un renfort bienvenu

Pour tenter d'endiguer ce phénomène préoccupant, certains soldats se réjouissent de la présence à leurs côtés de chats, le plus souvent recueillis dans les alentours. Des alliés précieux dans la lutte contre les souris, qui deviennent pour certains de véritables célébrités. Ces derniers mois, un certain Syrskyi est devenu un emblème et une source de memes : recueilli par un soldat qui l'a mis en avant en ligne, il a attendri de nombreux internautes. 

Aux dernières nouvelles, l'animal était introuvable, les soldats n'ayant pas retrouvé sa trace sur leur campement au retour d'une mission. Syrskyi n'est toutefois pas seul : le ministère de la Défense ukrainien en personne a par exemple relayé le cliché d'un militaire avec un félin, ironisant sur sa nouvelle "arme secrète". Une vidéo sur TikTok suggère quant à elle qu'un furet est utilisé par un groupe de combattants, ce petit animal ayant la réputation d'être un formidable chasseur de rongeurs. Enfin, un autre chat dénommé Shayba et recueilli par un soldat sur le front est devenu célèbre. Au point qu'une tenue aux couleurs de l'armée lui a été confectionnée, et une médaille honorifique lui a été remise. 

Si les félidés sont aujourd'hui particulièrement utiles, on constate que des animaux accompagnent les soldats depuis le début du conflit. Au printemps dernier, le Kyiv Post leur consacrait un article à ces compagnons à quatre pattes. Des chats, mais aussi des chiens, qui apportent au quotidien une compagnie bienvenue en temps de guerre.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur X : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas DESZPOT

Tout
TF1 Info