Guerre en Ukraine : pour les civils, la fuite ou le chaos

VIDÉO – Des crimes de guerre ? Une équipe de TF1 sur les lieux d’un possible massacre de civils ukrainiens

Léa Tintillier | Reportage Michel Scott
Publié le 1 avril 2022 à 23h03
JT Perso

Source : TF1 Info

Les ONG recensent les indices d’éventuels crimes de guerre.
À l’ouest de Kiev, une autoroute vient d’être reprise par les Ukrainiens.
Il y a quelques jours, un massacre de civils y aurait été commis.

Les images de notre reportage en tête de cet article sont insoutenables. Des morts à même la chaussée, des carcasses de voiture criblées d’éclats. Notre équipe arrive sur l’un des axes majeurs à la sortie de Kiev, l’autoroute qui relie la capitale à l’ouest de l’Ukraine. Et ce qu’elle y découvre s’apparente à un massacre. 

Les Russes contrôlaient toute la zone et n’hésitaient pas à tirer sur tous ceux qui circulaient sur cette grande voie de circulation. Autour d’une station-service, les Ukrainiens réalisent que de nombreux automobilistes ont été abattus. "Hier, à 2 h du matin, les Russes ont quitté cette zone. Vers 9 h du matin, nous l’avons investie. Au total, nous avons dénombré 17 corps de civils tués", affirme Oleksandr Radzikhovskiy. 

Ce militaire de la défense ukrainienne désigne un véhicule en particulier. Car l’histoire de ces occupants a été filmée. Le 7 mars dernier, un drone ukrainien prend des images de cette portion d’autoroute dont les Russes ont déjà atteint les abords. On y aperçoit un de leurs chars. Plusieurs véhicules s’approchent. Pris sous le feu, ils font brutalement demi-tour, sauf une voiture blanche stoppée par les tirs, pneus crevés. Son conducteur sort les mains en l’air puis s'écroule, abattu par des tireurs situés face à lui. 

"Nous sommes sur une scène de crime"

Les soldats qui portent le signe blanc distinctif des forces russes font sortir deux autres personnes du véhicule : une femme et un enfant apparemment. Ils sont emmenés à l’écart, à l’arrière de la station-service, dans un bois. Le corps de l’homme, lui, est traîné hors de la route, dans un champ. Quel fut le sort de la femme et de l’enfant ? Rien d’autre n’est visible dans l’image du drone, mais une chose est sûre, les restes calcinés d’un adulte et d’une petite personne gisent bien à côté et à l’intérieur du véhicule détruit. "Le lendemain, on a vu qu’ils avaient tout brûlé. Du coup, les légistes auront du mal à faire leur travail, à identifier les victimes, les blessures infligées. Nous sommes absolument sur une scène de crime. Il n’y a aucun doute là-dessus", explique Oleksandr. 

Lire aussi

Toute cette zone fera l’objet d’une enquête par les Ukrainiens et peut-être par des autorités indépendantes pour essayer de comprendre si des crimes de guerre n’ont pas été commis à cet endroit aussi. 


Léa Tintillier | Reportage Michel Scott

Tout
TF1 Info