Deux espions russes présumés arrêtés en Allemagne pour des projets de sabotage au profit de Moscou

par M.T avec AFP
Publié le 18 avril 2024 à 19h56

Source : TF1 Info

Deux hommes, suspectés d’être des espions russes, ont été arrêtés en Allemagne.
Ils sont soupçonnés d'avoir voulu commettre au profit de la Russie des actes de sabotage contre l'aide à l'Ukraine.
Des allégations "absurdes et ridicules", se défend la Russie.

Une nouvelle tentative d'ingérence russe ? Les autorités allemandes ont annoncé jeudi 18 avril avoir arrêté deux hommes soupçonnés d'avoir voulu commettre, au profit de la Russie, des actes de sabotage contre l'aide à l'Ukraine. Les deux individus, qui possèdent les nationalités russe et allemande, ont été interpellés à Bayreuth, dans le sud-est de l'Allemagne, a annoncé le parquet antiterroriste. 

Identifiés comme Dieter S. et Alexander J., ils sont accusés d'avoir effectué des repérages pour des cibles potentielles, dont des "installations des forces armées américaines" stationnées sur le sol allemand. La ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock a fait convoquer l'ambassadeur russe à Berlin, lui signifiant que le gouvernement ne permettrait pas à Vladimir Poutine "d'apporter sa terreur en Allemagne", a-t-elle indiqué sur son compte X

"Nous n'accepterons jamais que des activités d’espionnage aient lieu en Allemagne", a affirmé de son côté Olaf Scholz à Bruxelles. De son côté, la Russie a dénoncé des allégations "absurdes et ridicules" et l'absence de "preuve", dans un message sur X de son ambassade en Allemagne. 

Selon l'hebdomadaire Der Spiegel, la grande base américaine bavaroise de Grafenwöhr, où des soldats ukrainiens sont formés à l'utilisation de chars américains de combat Abrams, était notamment dans le viseur des suspects, de même que des convois de la Bundeswehr, l'armée allemande.

Des échanges d'information depuis octobre 2023

Le principal accusé, Dieter S., âgé de 39 ans selon Der Spiegel, échangeait des informations avec une personne liée aux services de renseignement russes depuis octobre 2023 en vue d'éventuels actes de sabotage sur le territoire allemand. Son complice Alexander J., 37 ans selon les médias allemands, s'est joint à lui à partir de la fin mars 2024, selon le parquet.

"Les actions visaient en particulier à saper le soutien militaire apporté par l'Allemagne à l'Ukraine contre la guerre d'agression russe", selon les procureurs. Dieter S. se serait déclaré prêt auprès de son contact à "commettre des attentats à l'explosif et des incendies criminels, principalement contre des infrastructures militaires et des sites industriels en Allemagne".

À noter que Dieter S. est accusé d'appartenir à une organisation "terroriste" étrangère, les procureurs le soupçonnant d'avoir combattu au sein d'une milice armée séparatiste prorusse de la "République populaire de Donetsk", autoproclamée dans l'est de l'Ukraine, entre 2014 et 2016. 


M.T avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info