VIDÉO - Guerre en Ukraine : Macron à Berlin vendredi pour s'accorder avec l'Allemagne et la Pologne

par M.D.
Publié le 13 mars 2024 à 14h16, mis à jour le 13 mars 2024 à 17h29

Source : TF1 Info

Les dirigeants de la Pologne, de l'Allemagne et de la France vont se réunir ce vendredi à Berlin pour un sommet en urgence consacré à l'invasion russe en Ukraine.
Cette réunion tripartite intervient alors que la relation franco-allemande semble fragilisée en raison de divergences sur la stratégie à adopter pour soutenir les Ukrainiens.

Mettre fin aux divisions et renouer avec une approche pragmatique pour soutenir l'Ukraine face à son agresseur. Les dirigeants de la Pologne, de l'Allemagne et de la France doivent se réunir cette semaine en Allemagne pour un sommet en urgence consacré à l'Ukraine. 

"Vendredi [15 mars], je serai à Berlin avec le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz pour discuter de la situation", a annoncé le président polonais Donald Tusk, lors d'une interview à la chaîne de télévision publique TVP Info, retransmise mardi soir. Selon l'Élysée, Emmanuel Macron rencontrera d'abord Olaf Scholz, avant un entretien commun avec Donald Tusk. 

Ce sommet tripartite intervient alors que l'unité du couple franco-allemande semble fragilisée en raison de divergences sur la stratégie à adopter pour soutenir l'Ukraine face à son agresseur. "Les dirigeants échangeront sur la contribution de la France, de l’Allemagne et de la Pologne à la sécurité et la défense du continent européen, dans le contexte de la guerre d’agression russe en Ukraine", précise l'Élysée. "Réaffirmant leur volonté d’apporter un soutien indéfectible et dans la durée à l’Ukraine, ils feront le suivi des travaux menés dans le cadre de la conférence de soutien à l’Ukraine qui s’est déroulée le 26 février à Paris et de la conférence ministérielle qui s'en est suivie, ainsi que des initiatives prises au niveau européen pour apporter une aide militaire à l’Ukraine."

La porte-parole du gouvernement, Prisca Thévenot, a assuré ce mardi que ces "désaccords sont imaginaires et qu'à aucun moment nous ne sommes en désunion [avec l'Allemagne]. Et dire le contraire, c'est être les idiots utiles du Kremlin", a-t-elle martelé. L'entourage du chef de l'Etat a reconnu pour sa part des divergences, d'où la tenue de ce sommet. 

L'annonce de cette rencontre repousse encore le déplacement d'Emmanuel Macron en Ukraine. Le chef de l'Etat avait déclaré qu'il rendrait visite au président ukrainien Volodymyr Zelensky avant la mi-mars.


M.D.

Tout
TF1 Info