Ukraine : la guerre du froid

VIDÉO - L'Ukraine multiplie les attaques au drone sur le territoire russe

A. Lo. avec AFP
Publié le 6 décembre 2022 à 9h02
JT Perso

Source : TF1 Info

Le gouverneur de la région russe de Koursk, à la frontière avec l'Ukraine, a annoncé une attaque de drone visant un aérodrome.
Il s'agit de la troisième attaque dont Moscou accuse Kiev en moins de vingt-quatre heures.
Deux autres auraient été recensées lundi, faisant trois morts.

L'Ukraine va-t-elle contre-attaquer de plus en plus loin ? Après les drones iraniens utilisés par la Russie pour viser les infrastructures énergétiques ukrainiennes, c'est au tour de la Russie de recenser des attaques de drones sur son sol. En moins de vingt-quatre heures, Moscou a accusé Kiev de trois attaques de drones sur plusieurs sites aériens russes.

Plusieurs sites aériens touchés

Le gouvernement de la région russe de Koursk, à la frontière avec l'Ukraine, a ainsi annoncé ce mardi 6 décembre qu'un aérodrome avait la cible d'une attaque au drone. Cela a entrainé la combustion d'"un réservoir de stockage de pétrole", sans pour autant faire de victime, selon les propos du gouverneur Roman Starovoyt sur les réseaux sociaux. 

Cette attaque survient au lendemain de l'annonce de la part du ministère russe de la Défense d'attaques de deux bases aériennes russes, situées dans le centre du pays, sans que Kiev confirme. Les drones ukrainiens auraient alors fait trois morts. Lundi matin, "le régime de Kiev (...) a tenté d'effectuer des frappes avec des drones de conception soviétique sur la base aérienne de Diaguilevo dans la région de Riazan et celle d'Enguels dans la région de Saratov", indique ainsi le communiqué. 

Si ces "drones à réaction" ont été interceptés par les systèmes russes de défense antiaérienne, leurs débris sont tombés sur le territoire des bases aériennes attaquées en y provoquant des explosions, tuant trois militaires, en blessant quatre et endommageant "légèrement" deux avions, selon le même document.

Lire aussi

Le ministère a alors accusé les forces ukrainiennes de chercher "à mettre hors service les avions russes de longue portée", utilisés pour les frappes sur les infrastructures énergétiques en Ukraine. "Endommager ou détruire ces avions, c'est réduire le risque de bombardement de l'Ukraine. Cela montre bien que l'Ukraine conduira la guerre partout où elle le souhaite", analyse sur LCI dans la vidéo en tête de cet article, Jérôme Poirot, l'ancien adjoint du coordinateur national du renseignement.


A. Lo. avec AFP

Tout
TF1 Info