Si Boris Johnson n'est plus Premier ministre, il reste député et occupe un siège à la Chambre des Communes.
Celui qui s'est rendu à Kiev trois fois a remercié par inadvertance le chef du Kremlin.
Il s'est cependant immédiatement corrigé.

Lapsus au Parlement britannique. S'il n'occupe plus de fonctions au sein du gouvernement, l'ancien locataire du 10 Downing Street continue de siéger en tant que député à la Chambre des Communes. Mais dans sa première prise de parole majeure depuis qu'il a perdu son poste de Premier ministre, Boris Johnson a remercié par erreur Vladimir Poutine, avant de se reprendre dans la foulée.

Un blanc avant de se reprendre

En plein débat sur la guerre en Ukraine, celui qui s'est rendu à Kiev trois fois lorsqu'il était Premier ministre pour montrer son soutien à Kiev a appelé à "accroître notre défense des Ukrainiens" si Vladimir Poutine accroît son "offensive". En énumérant les raisons du succès de la contre-offensive ukrainienne, il a cependant remercié par inadvertance le chef de l'État russe.

"Grâce à l'héroïsme des forces armées ukrainiennes, grâce en partie aux armes que nous sommes fiers d'offrir, je félicite mon très honorable ami (James Heappey) pour sa description du travail des forces armées britanniques, des armes que nous envoyons...", a déclaré Boris Johnson, avant d'ajouter : "Merci aussi, bien sûr, au leadership inspirant de Vladimir Poutine." Une déclaration qui s'est accompagnée d'un blanc avant que le Torie ne se corrige, non sans provoquer quelques rires, sur son banc.

Boris Johnson est considéré comme un proche allié du président Volodymyr Zelensky. Lorsque le politicien britannique a quitté son poste de Premier ministre, le chef de l'État ukrainien l'a remercié pour son soutien depuis le début de la guerre, le qualifiant dans une tribune publiée dans "The Mail on Sunday", d'"allié" et de "vrai ami".


A. Lo.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info