Volodymyr Zelensky a juré vendredi de vaincre "le mal russe".
Le président ukrainien a visité Boutcha avec plusieurs dirigeants européens, à l'occasion du premier anniversaire de la libération de cette ville-martyre.

Tout un symbole. Un an après la libération de Boutcha, cette ville-martyre où des atrocités ont été commises par les forces de Moscou, Volodymyr Zelensky s'est rendu sur place. Entouré de plusieurs dirigeants européens, le président ukrainien a juré de vaincre "le mal russe".

"Nous allons gagner c'est certain, le mal russe tombera, justement ici en Ukraine et ne pourra plus se relever", a-t-il martelé. À ses côtés : les Premiers ministres croate Andrej Plenkovic, slovaque Eduard Heger, slovène Robert Golob et la présidente moldave Maia Sandu. "Dans les rues de Boutcha, le monde a vu le mal russe, le mal à l'état pur" que "le Kremlin cherchait à apporter à d'autres rues en Ukraine, en Europe et dans le monde, que les envahisseurs russes auraient pu saisir", a ajouté le chef d'État.

"Vous avez arrêté le pouvoir qui méprise"

Ces scènes ont choqué dans le monde entier, Kiev et les Occidentaux dénonçant des exécutions sommaires de civils et des crimes de guerre. Le Kremlin lui dément toute implication et évoque une mise en scène. Un an après la libération de Boutcha, Kiev estime à "plus de 1.400" le nombre de civils morts dans le district de Boutcha pendant l'occupation russe, dont 637 dans la ville même.


T.G.

Tout
TF1 Info