Un ancien diacre de la ville d'Odessa a été arrêté pour avoir facilité la fuite de plusieurs Ukrainiens.
Il aurait accepté des pots-de-vin pour aider des hommes à échapper à la conscription en les déguisant en missionnaires de l'Église.
Selon les enquêteurs, au moins six personnes auraient ainsi fui vers plusieurs pays de l'UE.

4200 euros. C'est la somme qu'aurait empoché un ancien diacre de la ville portuaire ukrainienne d'Odessa pour faciliter la fuite de concitoyens vers plusieurs pays de l’UE. "Le suspect avait dressé des listes de missionnaires destinés à voyager à l'étranger pour le compte du chef du diocèse et de la communauté religieuse, dans le but de devenir prêtres", a indiqué la semaine dernière le Service de sécurité ukrainien (SBU) cité par The Guardian qui s'est fait l'écho de l'affaire.

Selon les allégations sur la base desquelles il a été arrêté, il aurait aidé au moins six hommes au total à échapper à la conscription en les déguisant en missionnaires de l'Église en échange de pots-de-vin. Il aurait alors certifié que leur départ du pays était nécessaire au travail du diocèse en Europe. 

Jusqu'à neuf ans de prison encourus

Le SBU a précisé que l'ancien diacre appartenait à l'Église orthodoxe ukrainienne, l'une des deux principales branches de l'orthodoxie dans le pays et liée jusqu'à récemment au patriarcat de Moscou. Ses ordinateurs, ses téléphones portables, ses cartes SIM et une somme de dollars américains en espèces ont été saisis. S'il est reconnu coupable, il risque jusqu'à neuf ans de prison.

Pour rappel, les ressortissants ukrainiens de sexe masculin en âge de conscription ne sont autorisés à quitter le pays que s'ils ont au moins trois enfants mineurs à charge, sont pères célibataires d'enfants mineurs, ou ont des enfants handicapés ou en sont tuteurs.


A. LG

Tout
TF1 Info