Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, aurait eu l'intention de mener des attaques à l'intérieur de la Russie, selon le "Washington Post".
Au cours de réunions, il aurait proposé d'envahir des villages frontaliers ou de frapper le sol russe avec des missiles de longue portée et des drones.
Ces révélations s'appuient sur des fuites de documents classifiés du renseignement américain, détaillant certaines de ses communications.

Les révélations sont faites par le Washington Post. Celles-ci se basent sur le contenu de documents du renseignement américain détaillant des communications de Volodymyr Zelensky avec ses principaux collaborateurs et chefs d'état-major. Ces informations classifiées, issues d'une fuite plus large sur la messagerie Discord, dévoilent un visage méconnu du président ukrainien. L'image publique de "l'homme d'État calme stoïque qui résiste à l'assaut brutal de la Russie" s'efface derrière celle d'un chef de guerre "aux instincts agressifs". "Dans certains cas, on le voit restreindre les ambitions de ses subordonnés ; dans plusieurs autres, c'est lui qui propose des actions militaires risquées", rapporte, samedi 13 mai, le quotidien américain. 

Ainsi, lors d'une réunion à huis clos, fin janvier, il aurait "suggéré" de "mener des frappes en Russie", tout en déplaçant des troupes ukrainiennes en territoire ennemi pour "occuper des villes frontalières russes non précisées", selon un document étiqueté "top secret". L'objectif serait de "donner à Kiev un levier dans les pourparlers avec Moscou"

L'Ukraine a tous les droits pour se protéger, et nous le faisons
Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

Dans une autre réunion, mi-février, avec le vice-Premier ministre Yuliya Svrydenko, il aurait avancé l'idée de "faire sauter" l'oléoduc Druzhba, qui fournit du pétrole russe à la Hongrie, afin de "détruire l'industrie du Premier ministre Viktor Orban", considéré comme le leader européen le plus favorable au Kremlin. Selon les responsables du renseignement américain, Volodymyr Zelensky "exprimait sa rage envers la Hongrie et pourrait donc faire des menaces hyperboliques et dénuées de sens".

Fin février, à l'occasion d'une réunion avec le général Valerii Zaluzhny, le plus haut commandant militaire, il aurait "exprimé sa préoccupation" que "l'Ukraine ne ne dispose pas de missiles de longue portée capables d'atteindre les déploiements de troupes russes en Russie ni de quoi que ce soit pour les attaquer". "En privé, il aurait cherché à obtenir des missiles de très longue portée pour frapper des cibles à l'intérieur des frontières de la Russie", relate le journal. Selon un autre document classifié, il aurait évoqué une attaque de drones sur "des lieux de déploiement non spécifiés à Rostov", une région russe de l'ouest.

Interrogé par le Washington Post, qui lui a demandé s'il avait suggéré d'occuper des territoires à l'intérieur de la Russie, Volodymyr Zelensky a rejeté les allégations du renseignement américain, qualifiant le contenu de ces documents de "fantasmes". Le président ukrainien a toutefois défendu son droit d'utiliser des tactiques non conventionnelles pour la défense de son pays. "L'Ukraine a tous les droits pour se protéger, et nous le faisons", a-t-il affirmé. "Quand tant de gens sont morts et qu'il y a eu des fosses communes et que notre peuple a été torturé, je suis sûr que nous devons utiliser toutes les astuces." 


Yohan ROBLIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info