Le WE

"La chaleur et le vent sont terribles pour le feu" : les pompiers français sur le front en Grèce

TF1
Publié le 9 août 2021 à 11h52
JT Perso

Source : JT 20h WE

REPORTAGE - Des pompiers français, venus en renfort en Grèce, scrutent le moindre départ de feu pour éviter qu'une nouvelle forêt s'embrase.

Entourés par les flammes, les pompiers français luttent sans relâche au Nord d'Athènes. Dans la région, ce sont près de 8000 hectares qui ont brûlé en quelques jours. Si depuis samedi, le brasier semble maîtrisé, le danger lui est toujours réel. "On a l'impression que notre travail est peut-être inutile. Il n'y a pas de flamme, ce n'est pas l'image qu'on a du pompier. Par contre, un feu qui repart sur une zone verte comme ça menace derrière des milliers d'hectares", décrit le lieutenant Oscar Nystrom devant les caméras de TF1 dans le reportage en en-tête.

Mission du jour : déblayer une zone difficile d'accès. La terre est encore chaude et les cendres fumantes menacent toujours. "On est en train de faire apparaître la terre pour dégager l'humus pour enlever ce qui a brûlé pour éviter qu'il y ait une propagation avec les braises qui couvrent dessous", explique l’adjudant Fabien Bois. Des renforts nécessaires pour les pompiers grecs en sous-effectif. "Je suis très fatigué, ce sont des journées difficiles", dit le major Yanis Sidiropoulos.

"Ces méga feux, on ne les arrête pas avec les moyens dont on dispose"

Mais l’appui le plus important pour la Grèce vient du ciel. Trois canadairs français sont engagés. Toute la journée, ils enchaînent les missions sur les multiples foyers du pays. Car "la chaleur est très forte, le vent est fort. Ce sont des conditions terribles pour le feu", selon Nicolas Dauber, instructeur commandant de bord. "Ces méga feux, on ne les arrête pas avec les moyens dont on dispose. Donc, il va falloir gérer le plus urgent".

Lire aussi

Ces trois Canadairs "s'apprêtent à repartir vers Eubée. C'est là-bas que la situation est la plus incontrôlable. Le feu a déjà brûlé près de la moitié de l'île. En ce moment même, des centaines de personnes sont en train d'être évacués", rapporte notre envoyée spéciale Léa Merlier.


TF1

Tout
TF1 Info