DOCUMENT LCI - Inondations en Libye : au cœur de l'hôpital de campagne envoyé par la France

par Benoît LEROY | Reportage : Charline Hurel
Publié le 17 septembre 2023 à 16h45

Source : TF1 Info

Après les inondations dramatiques de Derna (Libye), la France a annoncé l'envoi d'un aide humanitaire.
Dimanche 17 septembre, l'hôpital de campagne français a commencé à accueillir ses premiers patients.
Les envoyés spéciaux de TF1/LCI ont pu pénétrer à l'intérieur de cette structure d'urgence.

Moins de quatre jours après le décollage d'un premier avion d'aide humanitaire, l'hôpital de campagne promis par Paris est enfin déployé à Derna, en Libye. Ce dimanche 17 septembre, l'infrastructure médicale française a commencé à accueillir ses premiers patients. La ville a été considérablement dévastée par des inondations monstres. Une catastrophe provoquée par la rupture de deux importants barrages un peu plus au sud de la cité portuaire.

Mercredi, une cinquantaine de personnes - notamment des agents de la sécurité civile - mais aussi des pompiers et gendarmes - avait quitté l'Hexagone pour rejoindre la Libye à bord d'un avion A400M. Sur place, ils sont parvenus à monter l'hôpital de campagne en une dizaine d'heures. Comme l'a confirmé le chef de l'État, la structure est pleinement opérationnelle depuis ce dimanche. "La France est solidaire. Notre hôpital de campagne est opérationnel. Merci aux sapeurs sauveteurs et sapeurs-pompiers mobilisés auprès des populations", a déclaré Emmanuel Macron sur le réseau X (ex-Twitter).

Selon nos envoyés spéciaux en Libye, cet hôpital de campagne dispose d'un bloc opératoire, d'un espace de stérilisation, d'une maternité, d'un espace dédié à des examens radiologiques et d'une pharmacie. Selon les informations diffusées par le gouvernement français, il dispose de 14 lits d'hospitalisations. Il pourra accueillir jusqu'à 100 patients quotidiennement.

Un hôpital de campagne déjà déployé sur plusieurs catastrophes

Dans sa version actuelle, l'hôpital, baptisé par les autorités Escrim (pour élément de sécurité civile rapide d’intervention médicale), a été mobilisé à plusieurs reprises sur des catastrophes internationales ou nationales : le tsunami de Sumatra (2004), le séisme à Haïti (2010) ou lors de la crise du Covid-19 dans les territoires d'outre-mer (2020 et 2021). Dans un communiqué, jeudi, les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères indiquait qu'il fallait au moins 48h aux équipes pour prendre en charge les premiers patients.

La structure médicale a été déployée à Derna, ville où plusieurs de milliers de personnes ont été tuées dans ces inondations. Selon un dernier bilan du ministre de la Santé du gouvernement basé dans l'est du pays, Othman Abdeljalil, la catastrophe a fait 3252 morts. 

Un autre bilan, avancé par le Bureau de l'ONU de coordination des affaires humanitaires, évoquait, dimanche, au moins 11.300 morts. Le Croissant-Rouge libyen l'a démenti quelques heures plus tard.


Benoît LEROY | Reportage : Charline Hurel

Tout
TF1 Info