Le 13H

Inondations en Belgique : le cauchemar des habitants de Pepinster

Léa LUCAS avec TF1
Publié le 16 juillet 2021 à 17h50
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

DÉTRESSE - La petite ville de Pepinster concentre à elle seule la moitié des victimes comptabilisées jusqu'ici dans les inondations en Belgique. La situation y est catastrophique avec l'absence d'eau potable, de nourriture et d'électricité.

Déshydraté et dénutri, un homme vient de passer 48 heures blotti sur le toit de sa maison de Pepinster. Le reportage de TF1 en tête de cet article le montre en train d'être porté par les secouristes dans une rue recouverte par les eaux. Un peu plus loin, un homme dit son soulagement d'avoir retrouvé son ami dont il était sans nouvelles. "Maintenant ça va", assure celui-ci, l'air désorienté après avoir passé "deux jours tout seul"

Ce vendredi matin, les derniers réfugiés bloqués par les eaux dans cette ville de l'Est de la Belgique ont pu être hélitreuillés par l'armée. Mais beaucoup restent bouleversés par les ravages matériels et humains causés par les inondations : "Je suis triste pour tous les habitants, pour tout le monde ici", confie une habitante en pleurs. "C'est atroce, tout le monde est envahi. Je ne sais pas quoi faire. Je me sens tellement impuissante. J'ai envie d'aider mon fils, tout le monde..." 

Dans cette commune où se rejoignent plusieurs rivières, la puissance de l'eau a tout emporté. Des dizaines de maisons se sont effondrées, quand d'autres menacent de s'écrouler. Des personnes essaient tant bien que mal de solidifier leur habitation pour pouvoir y rester, mais sont toujours privées d'eau et l'électricité. "On ne peut plus téléphoner, sans réseau", soupire un homme âgé. "Les victuailles diminuent. On a presque plus rien à manger, c'est ça le gros problème."

Lire aussi

Pepinster, où le roi Philippe s'est rendu ce vendredi après-midi, concentre à elle seule la moitié des victimes des inondations recensées jusqu'ici en Belgique, selon le bourgmestre Philippe Godin. "On a une dizaine de personnes décédées et près d'une dizaine de personnes dont nous n'avons pas de nouvelles", a affirmé cet élu à l'AFP.

Après ces inondations "sans précédent" et meurtrières qui ont dévasté une partie de la Belgique depuis mercredi, une journée de deuil national sera observée mardi dans le pays.


Léa LUCAS avec TF1

Tout
TF1 Info