Inondations meurtrières en Libye : une catastrophe exacerbée par les troubles politiques

par Sarah BOUMGHAR
Publié le 14 septembre 2023 à 19h32, mis à jour le 15 septembre 2023 à 7h19

Source : JT 13h Semaine

La tempête David a provoqué de graves inondations en Libye et entraîné la mort de milliers de personnes.
Une situation due à la violence du phénomène, mais également à la situation politique du pays.

Des milliers de morts, de disparus, et un paysage apocalyptique. La tempête Daniel, qui a frappé la Libye dimanche 10 septembre dernier, n'a laissé derrière elle que désolation. Au moins 4000 personnes ont perdu la vie lors de la catastrophe. À Derna, ville côtière de l'est du pays de 100.000 âmes, les cadavres jonchent des rues dévastées par les torrents de boue qui s'y sont déversés. Ils ont emporté habitants, voitures, routes et pâtés de maisons entiers dans la mer Méditerranée. 

Des pertes humaines qui "auraient pu être" évitées, estime Petteri Taalas. Le patron de l'Organisation météorologique mondiale, qui dépend de l'ONU, blâme notamment le manque de coordination des autorités dans ce pays, divisé et ravagé par une grave crise politique. 

Bien qu'elle connaisse des épisodes de violence, la guerre ne fait plus rage en Libye depuis plus de trois ans, mais deux gouvernements se partagent le territoire. À l'ouest du pays, celui du Premier ministre Abdelhamid Dabaiba et son clan, reconnu par la communauté internationale et l'ONU.

Pourquoi Derna paye un si lourd tribut à la catastrophe

La mainmise du général Haftar, à l'est, étouffe encore la Cyrénaïque, et tout particulièrement Derna, bête noire du militaire. Ce dernier entretient une "méfiance amère" à l'endroit de la ville et de sa population, "marginalisée", et dont l'histoire politique est "particulière", nous explique Jalel Harchaoui, spécialiste de la Libye et chercheur au Royal United Service Institute. "Haftar assiège Derna entre 2015 et 2019. Après sa "libération", aucune contribution positive n'est apportée à cette ville dominée, où le maire et la police sont sous son joug, et qui n'a même pas d'hôpital", développe-t-il. Dernier exemple en date de son omnipotence, l'annulation du scrutin municipal prévu ce mois-ci, "parce qu'il ne voulait pas du candidat qui émergeait". 

Les infrastructures vétustes, le manque d'investissement dédié à leur entretien, les constructions en violation des règles urbanistiques au cours de la dernière décennie et le manque de préparation face à ce type de phénomène expliquent en partie l'ampleur de la catastrophe. "Les barrages qui ont cédé n'étaient plus entretenus depuis plus de 20 ans", assure Jalel Harchaoui. "La maintenance des structures existantes a été encore plus délaissée , puisque les opportunités de bakchich sont plus grasses avec de nouvelles infrastructures", selon le chercheur. 

"Entre 15.000 et 20.000 victimes"

Si un comité spécial a été mis en place par le général Haftar avant l'arrivée de la tempête, le risque a été sous-évalué. Sa constitution à Benghazi - à plus de 300 kilomètres de Derna - et sa composition, qui n'intégrait aucun maire, témoigne par ailleurs du mépris du dirigeant militaire pour les civils, affirme Jalel Harchaoui. En outre, les messages envoyés à la population dans les dernières heures avant la catastrophe étaient "chaotiques et contradictoires". Le gouvernement de Tripoli a martelé que les barrages tiendraient, quand la police et le maire de la ville ont plaidé pour une évacuation, dont l'ordre n'est jamais venu. 

Un quart du territoire de Derna, environ, a été emporté par les eaux. L'aide internationale s'organise pour venir en aide à la population. La Commission européenne a annoncé mercredi l'envoi d'aide - via le mécanisme de protection civile de l'UE - de l'Allemagne, la Roumanie et la Finlande vers la ville de Derna. Des équipes de secouristes envoyées par la Turquie et les Émirats arabes unis sont déjà arrivées dans l'Est de la Libye, selon les autorités. D'après Jalel Harchaoui, le nombre de victimes pourrait s'évaluer "entre 15.000 et 20.000". 


Sarah BOUMGHAR

Tout
TF1 Info