Iran : la révolte du voile

Hadis Nafaji, tuée de six balles, nouveau symbole de la révolte des femmes en Iran

Aurore Briffod avec AFP
Publié le 25 septembre 2022 à 16h46
JT Perso

Source : JT 20h WE

Une nouvelle manifestante a été tuée par des tirs des forces de l’ordre iraniennes dans la soirée du 24 septembre.
Après dix jours de manifestation, au moins 54 personnes ont été tuées dans les violents affrontements, selon l’ONG Iran Human Rights.
Les autorités iraniennes appellent les forces de l’ordre à agir "fermement" contre les manifestants.

La répression en Iran a fait une nouvelle victime. Hadis Najafi, 20 ans, est morte. Elle aurait été tuée par des tirs des forces de l’ordre lors des manifestations, selon des observateurs iraniens sur place. 

Une première vidéo (en tête de cet article), montrant une femme de dos attachant ses cheveux avant de rejoindre un rassemblement, avait dans un premier temps été présentée dimanche comme celle de la jeune victime, peu avant sa mort. Mais selon un journaliste de la BBC, ces images seraient celle d'une autre manifestante, qui est, elle, toujours vivante. 

D’après la journaliste et activiste iranienne Masih Alinejad, Hadis Najafi est décédée après avoir reçu six balles dans le visage, le cou et la poitrine. Elle s’apprêtait à aller manifester dans le centre de Karaj, une ville située à l’ouest de Téhéran. Dans une vidéo, il est possible de voir des femmes pleurer et se recueillir autour d’un portrait d'une jeune manifestante, qui serait la victime. 

Pour rappel, ces protestations ont débuté après la mort de Mahsa Amini, arrêtée le 13 septembre à Téhéran pour "port inapproprié des vêtements" et détenue ensuite par la police des mœurs, dans un pays où le code vestimentaire pour les femmes est strict. Encore aujourd’hui, les autorités nient toute implication dans la mort de cette jeune femme de 22 ans. Mais depuis son décès, des Iraniens descendent tous les jours dans la rue pour crier leur colère. Parmi les images fortes de ces derniers jours, des jeunes femmes iraniennes brûlant leur foulard

De violents affrontements depuis dix jours

Nouveau symbole de la révolte, le visage d’Hadis Nafaji vient s’ajouter à la liste des personnes décédées depuis le début de la mobilisation. En dix jours, l’ONG Iran Human Rights fait état d’au moins 54 manifestants tués alors que le bilan officiel iranien estime à 41 le nombre de manifestants et de forces de l’ordre tués au cours des violents affrontements. 

Lire aussi

Ce dimanche, le chef du pouvoir judiciaire iranien a menacé de ne faire preuve d’"aucune indulgence" vis-à-vis des manifestants alors que le président Ebrahim Raïssi a appelé les forces de l’ordre à agir "fermement contre ceux qui portent atteinte à la sécurité et à la paix du pays et du peuple". 


Aurore Briffod avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info