LE WE 20H

VIDÉO - Intactes après 2000 ans dans la boue : l’exceptionnelle découverte de statues antiques en Italie

Léa Tintillier | Reportage TF1 Louise Malnoy, Laure Giuly
Publié le 12 novembre 2022 à 9h30
JT Perso

Source : JT 20h WE

Des archéologues italiens ont fait découverte exceptionnelle.
Ils ont extrait une vingtaine de statues en bronze des boues d’anciennes sources chaudes de Toscane.
Elles sont dans un état de conservation presque parfait.

Avec précaution, les archéologues dégagent une statuette. Il leur a fallu plus de quatre heures pour l’extraire de la boue à mains nues. Ils peuvent enfin découvrir ce qu’elle représente. "C’est un jeune garçon. C’est merveilleux", s'exclame l’un des archéologues. L’émotion est immense. Cette équipe vient de faire resurgir 24 statues de bronze antiques vieilles de plus de 2000 ans. 

Déplacées dans un laboratoire, l’exceptionnelle découverte est entreposée : des têtes de divinités à taille humaine, des parties de corps, des statues en excellent état de conservation, comme celle d’Apollon semblant tirer à l’arc ou celle d’Hygée que l’on invoquait pour sa santé. Avec le plus grand soin, elles sont désormais nettoyées et étudiées. 

Des statues d’époque étrusque

Le site archéologique se trouve à San Casciano dei Bagni à quelques mètres à peine de thermes réputés. "On maintient le niveau de l’eau à la moitié environ", explique Emanuele Mariotti. Avec Jacopo Tabolli, il suit les fouilles depuis 2019, lorsque ce lieu n’était encore qu’un potager. "Les statues sont d’époque étrusque. On les a retrouvées dans cet endroit exact, au centre de la grande vasque, qui aujourd’hui est remplie d’eau. Exactement là où elles avaient été déposées à la fin de l’époque étrusque, il y a 2100 ans", poursuit Emanuele Mariotti. 

Lire aussi

Les étrusques sont un peuple qui a précédé les Romains. Au IVe siècle, le site a été condamné. Les colonnes ont été abattues et déposées au-dessus du bassin comme un couvercle. Cela explique l’excellent état de conservation du bronze, dû aussi en grande partie aux propriétés de l’eau qui s’écoule ici à 41°C. "Les statues sont de deux types différents : celles du culte qui représentent les divinités et celles qui représentent les dons offerts par les fidèles avec des inscriptions. Ce sont les noms de ceux qui les ont dédiées à la source. La provenance du bronze, c’est aujourd’hui la plus grande interrogation que l’on a", déclare Jacopo Tabolli. 

Très peu de statues antiques en bronze sont connues. Elles ont été perdues, dispersées ou fondues au fil des siècles. Ces rares découvertes devraient retourner à San Casciano dei Bagni. Un musée leur sera attribué. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Louise Malnoy, Laure Giuly

Tout
TF1 Info