Au cours d'un discours samedi en Caroline du Sud, Joe Biden a évoqué Donald Trump en le présentant comme "un président en exercice".
Une nouvelle gaffe pour le président démocrate, coutumier du fait.

Une énième gaffe pour Joe Biden. Le président des États-Unis a commis un lapsus ce samedi 27 janvier, en qualifiant son rival Donald Trump de... "président en exercice"

La bourde s'est produite alors que le démocrate de 81 ans prononçait un discours en Caroline du Sud. "Avez-vous vu ce qu'il (Donald Trump) a dit récemment au sujet de ce qu'il veut ? Qu'il veut voir l'économie s'effondrer cette année ?", demande le chef de l'État à son auditoire, déplorant les propos d'un "président en exercice".

La Maison-Blanche a rapidement cherché à rectifier le tir. Dans la retranscription de l'allocution, les services de Joe Biden ont ainsi ajouté le mot "ancien" devant "président". La qualification "en exercice", elle, a tout simplement été enlevée.

Ses détracteurs sautent sur l'occasion

Malgré cette correction, les détracteurs du président ont sauté sur l'occasion pour fustiger une nouvelle fois son âge et, surtout, ses facultés mentales qui seraient altérées. D'où, selon eux, ces gaffes à répétition. En juin dernier par exemple, Joe Biden avait conclu une prise de parole consacrée à la lutte contre la violence par armes à feu par l'expression "God save the Queen"

Des scènes toujours très commentées, qu'il s'agisse d'évocations fumeuses d'un obscur western de John Wayne ou d'un discours adressé à une élue récemment décédée, parlant d'elle comme si elle était encore en vie. Aux critiques, le président répond la plupart du temps par des traits d'humour, quand il ne met pas en avant la "sagesse" acquise au cours de sa longue vie publique, ou encore ses réussites politiques et diplomatiques.


T.G.

Tout
TF1 Info