Le 20h

La Sardaigne touchée par des incendies dramatiques, l'Italie appelle à l'aide

par Maxence GEVIN
Publié le 26 juillet 2021 à 6h11
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

CATASTROPHE - Depuis samedi, la province d’Oristano (Ouest de la Sardaigne) est en proie à de violents incendies. Débordées, les autorités locales ont sollicité l'aide des pays voisins.

Un incendie ravageur. Depuis maintenant trois jours, l'ouest de la Sardaigne est dévoré par les flammes. Le feu - qui s'est déclenché en pleine sécheresse - est arrivé jusqu'aux portes des habitations. Par précaution, 1200 personnes ont déjà été évacuées. Vacancier français d’origine sarde, Cédric Cherchi a accepté de témoigner auprès de TF1. "Les gens ont perdu leurs bestiaux. Leurs champs ont brûlé, leurs maisons aussi. Ils n’ont plus rien à manger", déplore-t-il avec émotion. 

Dans son village de Cuglieri, Paola Messana, une retraitée qui possède 200 oliviers, a dû fuir au dernier moment. "J'ai pris le chemin communal pour descendre. J'ai fait les 300 derniers mètres dans les flammes", a-t-elle affirmé à l'AFP. 

20.000 hectares déjà ravagés

Alors que plus de 20.000 hectares de végétation - l'équivalent de deux fois la ville de Paris - ont déjà été ravagés, l'incendie continue de gagner en intensité. Vent sec et chaud venu du Sahara, le Sirocco souffle fort et aggrave la situation. Les 7500 pompiers et garde-forestiers déployés sur le terrain - et appuyés par un important soutien aérien - demeurent impuissants face à l'intensité du phénomène. "C'est une catastrophe sans précédent", a déclaré le gouverneur de Sardaigne, Christian Solinas. "Il n'est pas encore possible d'effectuer une évaluation des dommages causés par les incendies toujours en cours dans la région d'Oristano mais c'est un désastre sans précédent", assène-t-il. 

Lire aussi
Incendies en Sardaigne : le feu maîtriséSource : JT 20h Semaine

L'état de calamité a été décrété par les autorités locales qui ont appelé à l'aide. La France et la Grèce ont envoyé en renfort quatre Canadair lundi. Pour l'un des pilotes français envoyés sur place, c’est loin d’être terminé. "Vu la superficie et la surface à surveiller, cela va durer très longtemps. Le feu ne va pas être éteint avant un mois ou deux", lance-t-il. 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info