L'Afghanistan aux mains des talibans

Kaboul : l'insécurité permanente

Publié le 29 août 2021 à 20h06
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les conditions de vie sont de plus en plus difficiles dans la capitale afghane. C'est aussi le cas pour les rares journalistes occidentaux sur place. Ils sont à peine une dizaine dont nos confrères Liseron Boudoul et Romain Reverdy.

Notre reporter de guerre, Liseron Boudoul témoigne, dans la vidéo en tête de cet article, de la situation dramatique en Afghanistan. L'explosion vient de se produire. Nous croisons des combattants talibans lourdement armés. Ils se positionnent aux endroits stratégiques de la ville et ils observent tendus. Le contexte sécuritaire se dégrade. On entend de plus en plus de tir dans Kaboul. Nous évitons la route de l'aéroport trop risqué. Ces deux hommes en reviennent justement. Ils ont des passeports allemands. Ils cherchent à monter dans le dernier avion militaire, mais comment faire ?

Devant notre hôtel, un autre homme nous interpelle en français, mais nous ne pouvons pas rester trop longtemps dans la rue. Encore une fois, ces Afghans nous supplient de les aider. À l'approche de la date butoir du 31 août, on sent la tension et la peur se répandre dans Kaboul. Nos conditions de travail se compliquent.

Nous nous arrêtons un instant pour discuter avec ce commandant taliban. Son message se veut rassurant. "On travaille jour et nuit pour apporter la sécurité aux habitants. La vie, ce sera de mieux en mieux, faut pas que les gens s'inquiètent et on va faire un gouvernement avec toutes les composantes de la société afghane", dit-il. Mais les habitants ne font pas du tout confiance aux nouveaux maîtres de Kaboul qui avaient promis de ramener la sécurité.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info