Partons à quelques milliers de kilomètres pour une terre longtemps sillonnée par un peuple nomade.
Un peuple qui s'est depuis sédentarisé, mais qui a gardé de solides traditions.
Direction le Kazakhstan, pays majoritairement composé de vastes steppes, où le cheval a toujours été considéré comme un animal sacré.

Sur cette route circulent des camions remplis de chevaux de course. Au bout, voilà ce que nous avons découvert un samedi matin : le début d'un immense rassemblement de cavaliers. Une pratique nomade ancestrale, un sport appelé le kokpar.

Le but du jeu, c'est de s'emparer à main nue d'une carcasse de chèvre de 40 kg, s'échapper de la mêlée pour la déposer ensuite dans un cercle et remporter un prix, un chameau par exemple. Ce sport se pratique en Asie centrale depuis plus de 2000 ans. Aujourd'hui bien sûr, les Kazakhstanais se sont sédentarisés, mais cet héritage des anciens nomades de la région n'a pas disparu.

Un millier de cavaliers toutes catégories sociales confondues et parmi eux, ce député, également président de la fédération équestre locale. Le kokpar est surtout développé dans le sud du Kazakhstan. C'est un sport que l'on se transmet de génération en génération.

La suite de ce reportage est à retrouver dans la vidéo en tête de cet article. 


La rédaction de TF1info | Reportage Pierre Gallaccio, Régis Roiné

Tout
TF1 Info