Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

L'Ukraine au cinquième jour de guerre

La rédaction de TF1info | Reportage F. Agnès, D. Xainte
Publié le 28 février 2022 à 13h01, mis à jour le 28 février 2022 à 18h42
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Alors que les combats et les bombardements se poursuivent, l’armée ukrainienne affirme ce lundi matin que "la Russie ralentit le rythme de l’offensive".
Au même moment, des pourparlers s’engagent à la frontière biélorusse.

La ville de Kharkiv, a été la cible de bombardements nourris dans la nuit de dimanche. Les troupes russes avancent vers la capitale. À Kiev, un convoi ukrainien, cette fois-ci, sort de la ville. Objectif numéro un : protéger Kiev. Dans la banlieue, la résistance s’organise. À Vassylkiv, des hommes de tout le pays viennent en renfort.

Dans le Sud, les milices séparatistes pro-russes affirment dominer l’adversaire. À Donetsk, les forces ukrainiennes paraissent en difficulté. L’Ukraine est toujours prise en étau du Nord au Sud via l’Est. Ce lundi matin, l’armée russe affirme dominer l’espace aérien de l’ensemble du pays. Le président ukrainien, lui, appelle les soldats russes à se rendre.

Le début de pourparlers

Volodymyr Zelensky demande en urgence l’intégration de l’Ukraine à l’Union européenne. À la frontière avec la Biélorussie, les pourparlers ont débuté en fin de matinée entre ministres russes et ukrainiens. La Russie affirme vouloir trouver un accord, l’Ukraine réclame un cessez-le-feu.

Lire aussi

En cinq jours, cette guerre a déjà fait de nombreuses victimes civiles. L’ONU évoque une centaine de morts et 300 blessés, tout en précisant que le bilan réel est nécessairement beaucoup plus élevé.


La rédaction de TF1info | Reportage F. Agnès, D. Xainte

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info