Invasion russe en Ukraine : Poutine refuse de céder

VIDÉO - La cathédrale Sainte-Sophie de Kiev, un patrimoine en danger

TF1 : Benoît Christal et Régis Roiné
Publié le 15 mars 2022 à 17h39
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les bombardements font craindre pour le patrimoine culturel de l'Ukraine.
C'est le cas de la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev, un symbole pour la ville et le pays.
Une équipe de TF1 a visité le monument et rencontré ceux qui le gardent.

Le monastère Saint-Michel et ses sept coupoles dorées, la Laure, fondée par des moines grecs au XIème siècle, et enfin la cathédrale Sainte-Sophie. Le patrimoine orthodoxe de Kiev, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, est aujourd'hui menacé. "Bien sûr, j'ai peur que les bombardements arrivent jusqu'ici", témoigne le gardien de Sainte-Sophie, rencontré par TF1 dans le reportage en tête de cet article. "Même s'il n'y a aucune raison de nous attaquer", poursuit Vadim, "comme vous le voyez, il n'y a ni arme, ni combattant ici". Les troupes russes sont qu'à 20 km de là, dans la périphérie de la capitale ukrainienne.

Vadim montre aux envoyés spéciaux de TF1 le joyau de la cathédrale, une mosaïque byzantine du XIᵉ siècle représentant Sainte-Sophie. "Selon la légende", raconte Vadim, le mur où est représentée la sainte "est indestructible : tant qu'il est debout, Kiev reste debout, c'est le symbole de notre ville et de notre État".

Notre guide tient aussi à nous rappeler que la cathédrale contient des symboles des liens qui unissent l'Ukraine et la France. Ainsi, des inscriptions visibles dans la pierre d'un pilier seraient de la main même de la princesse Anne de Kiev, devenue reine des Francs en épousant Henri Ier en 1051.

Mille ans d'histoire

La cathédrale a jusqu'ici résisté à toutes les invasions et aux assauts du temps, et quelques fresques n'ont même jamais eu besoin de restauration. "Je suis terrifié", reconnaît Vadim, "à l'idée que tout cela puisse disparaître, après avoir traversé près de mille ans d'histoire sans être abîmé". Avec quelques collègues, il s'est résolu à protéger les tableaux de la cathédrale, en les cachant dans une crypte. Des œuvres de peintres italiens du XVIIᵉ siècle ont ainsi été entreposées à la hâte sur les tombes des pères fondateurs de l'Église orthodoxe ukrainienne.

Avant de partir, nous avons reçu en cadeau un livre qui évoque le destin croisé de la France et de l'Ukraine. Une légende veut qu'une même bible, sur laquelle les rois de France auraient prêté serment depuis le XIᵉ siècle, ait été apportée de Kiev par la princesse Anne. Raison pour laquelle, en 1941, l'écrivain français Romain Rolland avait intercédé auprès de Joseph Staline pour qu'il épargne la cathédrale lors de la guerre contre l'Allemagne nazie. 


TF1 : Benoît Christal et Régis Roiné

Tout
TF1 Info