Le WE

La force Barkhane réduit sa présence sur le terrain au Mali

La rédaction de TF1
Publié le 24 octobre 2021 à 13h04
JT Perso

Source : JT 13h WE

REPORTAGE - Au Mali, l'armée française commence à fermer des bases du nord du pays. Elle veut davantage axer ses actions sur le soutien aux armées locales.

La force Barkhane était présente à Kidal depuis le tout début de l'engagement au Mali, il y a huit ans. A l'extrême nord du pays, proche de la frontière algérienne, la commune est un fief touareg dans une région indépendantiste. Ici, les habitants sont peu émus par le départ des militaires français. Au Sahel, où l'Hexagone compte réduire ses troupes quasiment de moitié dans les prochains mois, Kidal est la première base française à fermer.

Désormais, l'armée veut concentrer ses efforts dans la région des "trois frontières", gangrénée par le terrorisme entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. L'objectif est aussi de rendre les armées locales plus autonomes et si nécessaire, intervenir par les airs pour les épauler. "On va être leurs yeux, leurs oreilles, leur donner un peu plus d'informations sur la vision globale du champ de bataille qu'on va avoir", explique un pilote d'avion de chasse.

Au Mali, les forces européennes sont toujours plus nombreuses pour accompagner au combat les armées locales, censées peu à peu prendre la relève de l'opération Barkhane.


La rédaction de TF1

Tout
TF1 Info