Birmanie : un coup d'État et une répression sanglante

La répression en Birmanie fait près de cent morts

Publié le 28 mars 2021 à 12h12, mis à jour le 29 mars 2021 à 10h29
JT Perso

Source : JT 13h WE

Après la répression sanglante en Birmanie, la condamnation est unanime. Les militaires ont tué près de 100 personnes lors de la manifestation des opposants qui continuent de dénoncer le coup d'Etat de mi-février.

Jamais la répression n'aura été aussi violente. Samedi, les militaires au pouvoir ont fait couler le sang presque partout en Birmanie, dans une impunité qui semble totale. Les manifestants, opposés à cette junte, installée grâce à un coup d’État il y a deux mois, ont payé un lourd tribut. Selon un premier bilan, on compterait 90 morts et les hôpitaux recensent des dizaines de blessés. Partout, il y a la même scène de chaos avec les forces de l'ordre qui tirent à balles réelles sur la foule, sans la moindre sommation. Elles sont pourtant face à des habitants qui sont armés de lance-pierres.

Aucun chiffre officiel n'existe mais d'après des associations birmanes, des centaines d'habitants qui réclamaient le retour à la démocratie ont été arrêtés. Ces dernières heures, une part de la population, courageuse et pacifique, n'a pas hésité à descendre à nouveau dans les rues. Quant au pouvoir militaire, il reste sourd aux condamnations internationales et compare les manifestants à des terroristes. Ce week-end, lors d'une grande parade, le régime a préféré montrer sa toute-puissance aux yeux du monde entier.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info