Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

La survie au quotidien à Kiev

Publié le 26 mars 2022 à 13h04, mis à jour le 26 mars 2022 à 14h29
JT Perso

Source : JT 13h WE

En Ukraine, la Russie n'a pas encore desserré son étau sur la capitale. A un mois de guerre, une économie parallèle s'est réorganisée malgré les conditions difficiles.

A Kiev, les vitres d'un immeuble ont été soufflées par une explosion. Aussitôt après, des agents municipaux sont déjà à l'œuvre pour nettoyer. "Dans cette rue, on vend des fleurs et du poisson. Je ne comprends pas l'intérêt stratégique de bombarder ici. Ils nous bombardent dès que le couvre-feu s'interrompt le matin", se plaint une passante.

Nous rencontrons une employée qui travaille dans une quincaillerie. Malgré les dégâts, l'activité se poursuit en sous-sol. Elle nous présente ses collègues. Toutes les quatre, le soir venu, elles nous montrent l'endroit où elles dorment. C'est-à-dire au fond du magasin, sur des cartons. "Je dors ici, car avant, j'habitais en face de la poste qui a été touchée par une frappe. Je vais encore me doucher chez moi et préparer des choses à manger", raconte l'une d'entre elles.

Même si la ligne de front est à une dizaine de kilomètres et que les bombardements ce samedi matin sont assez intenses à Kiev, certains quartiers ont fait le choix de reprendre vie.

TF1 | Reportage F.X. Ménage, F. Petit


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info