Volodymyr Zelensky a expliqué dans une interview, samedi, qu'il ne pouvait "pas appeler toutes les armées du monde à venir se battre en Ukraine".
"La Russie hausserait le ton" le cas échéant, selon le président ukrainien.
En février, Emmanuel Macron avait dit "ne pas exclure" l'envoi de troupes au sol pour aider Kiev.

Volodymyr Zelensky réagit sur l'envoi potentiel de troupes en Ukraine. Le président ukrainien a été interrogé sur le sujet, samedi 6 avril, à la télévision nationale, lors d'un entretien avec des journalistes. "Peut-il y avoir des armées étrangères en Ukraine, au sens propre du terme ?, s'est questionné le dirigeant. Pour être honnête, je n'ai pas les détails entre Emmanuel Macron et ses partenaires. Mais je suis impatient de les entendre."

"Pour vous donner mon point de vue, je ne peux pas appeler toutes les armées du monde à venir se battre en Ukraine, a-t-il poursuivi. Vous savez pourquoi ? Parce que dans ce cas, la Russie haussera le ton. Elle dira à tous les pays qu'ils ne peuvent pas envoyer leurs enfants à la guerre parce que ce n'est pas leur guerre.

Une déclaration qui intervient un mois après les propos d'Emmanuel Macron, qui avait indiqué "ne pas exclure" l'envoi de troupes françaises sur le territoire ukrainien. "Peut-être qu'à un moment donné – je ne le souhaite pas, n'en prendrai pas l'initiative – il faudra avoir des opérations sur le terrain, quelles qu'elles soient, pour contrer les forces russes", avait réaffirmé le chef de l'État, mi-mars, dans un entretien au Parisien.

"Jamais nous ne mènerons d'offensive, jamais nous ne prendrons l'initiative, avait-il toutefois rappelé lors de son intervention au journal télévisé mi-mars, sur TF1 et France 2. La France est une force de paix." Selon un sondage CSA réalisé pour Europe 1, CNews et le JDD fin février, 76% des Français sont contre l’envoi de troupes françaises en Ukraine.


T.A.

Tout
TF1 Info