Regain de tensions entre les deux Corées

Kim Jong Un veut faire de la Corée du Nord la plus puissante force nucléaire du monde

Antoine Llorca avec l'AFP
Publié le 27 novembre 2022 à 7h24, mis à jour le 27 novembre 2022 à 8h52
JT Perso

Source : TF1 Info

Le dictateur nord-coréen a déclaré qu'il souhaitait faire de son pays la force nucléaire la plus puissante au monde.
Il s'est également félicité du récent lancement d’un missile balistique intercontinental Hwasong-17, surnommé le "missile monstre".

Avec sa fille à ses côtés, sa deuxième apparition publique en quelques jours, Kim Jong Un a promis de doter la Corée du Nord, qui a déjà l'arme nucléaire, de "la plus puissante force stratégique du monde" à l'occasion d'une cérémonie célébrant le lancement d'un nouveau missile intercontinental. Le dictateur a récompensé par une série massive de promotions les militaires et scientifiques impliqués dans le développement du nouveau Hwasong-17, surnommé le "missile monstre" par les analystes militaires, capable d'atteindre les États-Unis. 

Ce missile balistique intercontinental (ICBM) a été testé le 18 novembre, tombant dans les eaux au large du Japon. Le Hwasong-17 est "l'arme stratégique la plus forte du monde" et constitue "un magnifique bond en avant vers le développement de la technologie pour monter des ogives nucléaires sur des missiles balistiques", s'est enthousiasmé Kim, cité dimanche par l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Les scientifiques, militaires et responsables de ce programme ont contribué au "but de construire la plus forte armée du monde", selon lui

Lire aussi

Le dirigeant a souligné, dans son ordre récompensant les participants au programme d'armement, que le développement d'une force nucléaire avait pour objet de "protéger de manière fiable la dignité et la souveraineté de l'État et du peuple". Il s'agit de "la plus grande et de la plus importante cause révolutionnaire, et son objectif ultime est de posséder la force stratégique la plus puissante du monde, la force absolue sans précédent dans le siècle", a-t-il proclamé. 

Cette série d'autocongratulations du régime intervient alors que les tensions sont à leur comble dans la péninsule coréenne, après une série record d'essais de missiles par Pyongyang et alors que Séoul, Washington et Tokyo ont renforcé leur coopération militaire et leurs manœuvres conjointes dans la région. La Corée du Nord a proclamé en septembre que son statut de puissance nucléaire était "irréversible", fermant définitivement la porte à toute négociation sur son désarmement. Elle a par la suite menacé les États-Unis de riposte nucléaire en cas d'attaque. 

"Sa fille bien aimée" présente

Le quotidien officiel Rodong Simun a publié, également dimanche, plus d'une dizaine de photos montrant Kim Jong Un posant en compagnie de centaines de civils et militaires pendant la cérémonie, accompagné de "sa fille bien aimée". L'existence de cette dernière avait été révélée pour la première fois la semaine dernière, lorsque les médias nord-coréens avaient publié des photos d'elle assistant avec son père, main dans la main, au lancement du Hwasong-17. 

Kim Jong Un et sa fille Ju Ae ont rencontré des scientifiques et des ingénieurs, responsable du nouveau Hwasong-17, surnommé le "missile monstre", le 27 novembre 2022 en Corée du Nord
Kim Jong Un et sa fille Ju Ae ont rencontré des scientifiques et des ingénieurs, responsable du nouveau Hwasong-17, surnommé le "missile monstre", le 27 novembre 2022 en Corée du Nord - STR / KCNA VIA KNS / AFP
Kim Jong Un et sa fille Ju Ae ont rencontré des scientifiques et des ingénieurs, responsable du nouveau Hwasong-17, surnommé le "missile monstre", le 27 novembre 2022 en Corée du Nord
Kim Jong Un et sa fille Ju Ae ont rencontré des scientifiques et des ingénieurs, responsable du nouveau Hwasong-17, surnommé le "missile monstre", le 27 novembre 2022 en Corée du Nord - STR / KCNA VIA KNS / AFP

Ces photos montrent l'adolescente, qui serait le deuxième enfant de Kim Jong Un et se prénommerait Ju Ae, habillée d'un manteau noir, bras dessus bras dessous avec son père. Certaines des images montrent le père et la fille posant ensemble devant le missile en compagnie de militaires en uniforme. L'apparition soudaine de cette enfant a relancé les spéculations sur une future transmission du pouvoir dynastique en Corée du Nord, où Kim Jong Un a succédé à son père Kim Jong Il et à son grand-père Kim Il Sung. Les services de renseignement sud-coréens estiment que M. Kim, qui s'est marié en 2009, a trois enfants.


Antoine Llorca avec l'AFP

Tout
TF1 Info