Deux personnes ont été tuées à Bruxelles ce lundi 16 octobre en début de soirée.
Les victimes sont deux Suédois qui ont été spécifiquement ciblés, alors qu'un match de football entre les deux pays se jouait dans la ville.
Avant d'être abattu ce mardi matin, le suspect a erré pendant de longues heures dans la capitale belge.

La jeune femme qui filme ce lundi soir comprend très vite ce qui est en train de se passer. Il est un peu plus de 19 heures ce lundi soir à Bruxelles. L'assaillant, habillé en orange, est filmé par plusieurs riverains tout au long de son parcours meurtrier. Dans la vidéo en tête de cet article, on peut l'apercevoir en train de recharger son arme. Il tire plusieurs coups de feu, puis part à scooter,  et abat deux personnes, qui se réfugiaient dans un hall d'immeuble. Il en blesse enfin une troisième.

Dans une vidéo de revendication, que nous avons choisi de ne pas diffuser en intégralité, l'homme se présente comme un combattant de l'État islamique et dit avoir tué des Suédois par vengeance. Une référence aux exemplaires du Coran récemment brûlés par des manifestants en Suède.

Tout un stade confiné

Les victimes portaient le maillot de l'équipe suédoise de football. Au moment de l'attaque, un match entre la Belgique et la Suède se tient à Bruxelles. Le match est interrompu à la mi-temps. Des milliers de supporters sont confinés dans le stade, un très large périmètre de sécurité est mis en place tout autour. Les proches des supporters les attendent. Informés de ce qu'il vient de se passer, ils tentent de se rassurer comme ils peuvent.

Après plus de deux heures, le stade est enfin évacué. "Le réseau était saturé, on était coupés du monde, alors vous pensez bien que les gens ont commencé à avoir peur, on voyait les visages qui commençaient à se fermer", raconte un supporter. "On ne savait pas trop quoi faire, on est restés sur place, c'est beaucoup de stress, un peu de peur, on a juste envie de rentrer", ajoute un autre. Les rues de Bruxelles sont vides, car à ce moment-là, le tireur est toujours en fuite. Il est alors demandé aux habitants d'être vigilant et de rester chez eux.


La rédaction de TF1info | Reportage Sophie Chevallereau, Léa Merlier, Adam Mersi

Tout
TF1 Info