Une collision a été évitée de peu, le 24 octobre dans l'espace aérien international au-dessus de la mer de Chine, entre un bombardier B-52 américain et un avion de chasse chinois.
Ce dernier a frôlé l'appareil américain, passant à 3 mètres de celui-ci.
Depuis trois ans, plus de 180 "interactions" de ce type avec l'armée chinoise, sont déplorés par l'armée américaine.

Un drame évité de justesse ? Un avion de chasse chinois a volé près d'un bombardier américain B-52. Trop près, selon Washington : le chasseur était à 3m de l'appareil chinois. Un incident de plus entre les deux pays, lesquels se disputent cette zone d'influence depuis plusieurs mois.

De nuit, le pilote chinois "volait de manière dangereuse et non professionnelle, faisant preuve d'une mauvaise maîtrise de l'air en se rapprochant à une vitesse excessive et incontrôlée, volant en dessous, devant et à moins de 3 mètres du B-52, mettant ainsi les deux avions en danger de collision", décrit le commandement américain Indo-Pacifique. "Nous craignons que ce pilote n'ait pas réalisé à quel point il était sur le point de provoquer une collision", a ajouté l'armée.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a imputé la responsabilité aux États-Unis, suggérant que l'avion américain survolant la mer de Chine méridionale était une provocation délibérée. "Les avions militaires américains ont parcouru des milliers de kilomètres jusqu'aux portes de la Chine pour montrer leurs muscles", a fustigé la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mao Ning.

L'armée américaine a, elle, déclaré dans son communiqué que l'avion "menait légalement des opérations de routine". Des opérations qui deviennent de plus en plus risquées. Il y a dix jours, le sous-secrétaire à la Défense pour l'Asie, Ely Ratner, a déclaré que "plus de 180 incidents" depuis l'automne 2021 avaient été recensés. Soit "plus qu'au cours de la décennie écoulée". Si l'on tient compte des incidents impliquant des avions de chasse de pays partenaires, cela porte leur nombre à "près de 300", selon Ely Ratner.

La plupart des incidents dans l'espace aérien international concernent des interceptions en vol à risque, des manœuvres intimidantes, des avions de combat chinois s'approchant trop près ou trop rapidement d'appareils américains ou encore qui projettent des fusées éclairantes, selon le Pentagone.

Ces incidents à répétition interviennent sur fond de tensions élevées entre Pékin et Washington en particulier à propos de Taïwan et à la suite du survol par un ballon chinois du territoire américain en début d'année, même si les deux pays ont renoué le dialogue ces derniers mois avec une succession de visites de hauts responsables américain à Pékin.


T.G.

Tout
TF1 Info