Une quarantaine d'habitants ont été ensevelies dans la province montagneuse du Yunnan, au sud-ouest de la Chine, lundi 22 janvier.
Au moins huit personnes sont mortes, selon l’agence de presse Chine nouvelle.
Les autorités n’ont pas communiqué sur les causes du glissement de terrain.

Certains ont cru à un "tremblement de terre". "J'ai réalisé ensuite que c'était la montagne qui s'effondrait", raconte un habitant au quotidien Beijing News que cite l’AFP. Une partie du village de Liangshui, dans la province chinoise du Yunnan, a été touchée par un glissement de terrain lundi 22 janvier peu avant 6h du matin. Les médias d’État rapportaient dans un premier temps que 47 personnes avaient été ensevelies. Huit ont déjà été retrouvées mortes dans cet endroit reculé du sud-ouest de la Chine.

"Plus de 200 habitants ont été évacués d'urgence, 10 pelleteuses, 33 camions de pompiers et plus de 200 sauveteurs sont mobilisés pour les opérations de recherche", précise la télévision publique CCTV. Le président chinois Xi Jinping a ordonné aux secours de "faire tout leur possible pour limiter le nombre de victimes". "Il convient de mener à bien le travail de réconfort des familles des victimes et de réinstallation des personnes affectées", a-t-il insisté. 

Plusieurs vidéos diffusées par l’agence Chine nouvelle et des utilisateurs du réseau social chinois Douyin montrent les secours au travail au milieu de débris recouverts de neige. Les températures avoisinent les 0°C en journée et tombent à -4°C durant la nuit en ce moment. Contacté par l’AFP, un responsable du Parti communiste chinois dans le village n'a pas voulu évoquer le glissement de terrain et déclaré à l'AFP être "trop occupé". Ce genre de phénomène se produit régulièrement dans la région, notamment après des précipitations. Les autorités n’ont pas encore communiqué sur ce qui a causé le drame de ce lundi.


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info