La réforme des retraites présentée, oppositions et syndicats vent debout

Les partis pris : " Le cri d'alarme des Kurdes ", " Simone Veil, toujours un repère " et " Retraites, on sait (presque) tout... "

Publié le 2 décembre 2022 à 19h32
JT Perso

Source : 24H PUJADAS, L'info en questions

Tous les soirs, Catherine Jentile, Jean-Michel Aphatie et Dominique Seux donnent leurs points de vue sur un sujet d'actualité dans 24H Pujadas sur LCI.

Les Kurdes sont des fidèles alliés des Occidentaux. On les a souvent utilisés contre des dictateurs ou des islamistes. Ils ont, par exemple, payé un prix très lourd dans les combats contre Daesch. Mais après avoir fait les "sales boulots", on les a souvent abandonnés. C'est exactement ce qui se passe actuellement. Même pour une fois, les Américains et les Russes sont d'accord pour s'opposer verbalement aux attaques des Turcs contre les Kurdes, Catherine Jentile estime que l'histoire des Kurdes, c'est un peu comme la honte de l'Occident.

Ces derniers temps, on parle beaucoup de la loi qu'a fait voter Simone Veil en 1975. Une loi permettant en France l'interruption volontaire de grossesse. Mardi, un buste de Simone Veil a été inauguré dans les jardins de l'Assemblée nationale, juste devant l'entrée, 48 ans après le vote historique de cette loi. Légalisé par la loi Veil de 1975, le droit à l’IVG est aujourd’hui inscrit dans la constitution. Mais si la loi Veil a existé, c'est parce que des hommes et surtout des femmes ont préparé le terrain et l'opinion publique. Et l'une des grandes figures du combat qu'a gagné Simone Veil en faisant voter la loi, c'est Gisèle Halimi. Morte en 2020, on attend toujours l'hommage national annoncé à cette députée et infatigable défenseure des droits des femmes. Alors, pour Jean-Michel Apathie, "Honorer la mémoire de Simone Veil de plusieurs façons, c'est formidable, mais honorer celle de Gisèle Halimi, qui a préparé le terrain à Simone Veil, ça serait aussi une bonne".

Les Français connaîtront le projet gouvernemental de réforme des retraites dans son détail autour du 15 décembre prochain. Le gouvernement s'attaque avec prudence à ce dossier très sensible, même si dans les deux dernières semaines, on a constaté une forte accélération des éléments publiés. Ces derniers s'installent petit à petit. Les choses avancent et elles sont clarifiées. Et Dominique Seux estime qu'il y a une vraie différence avec la manière dont le gouvernement a procédé en 2018. Pour lui, on sait presque tout sur la réforme des retraites.

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info